Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail

Durée de lecture : 3 minutes

6 avril 2020



Ce 6 avril, Amazon a été mis en demeure par l’inspection du travail qui exige que le géant américain améliore la sécurité de ses salariés pendant la période de Covid-19 sur quatre sites en France. La multinationale a l’obligation, avant mardi 7 avril au matin, de prendre toutes les mesures pour protéger les salariés sur quatre sites.

En mars, Reporterre avait raconté comment la crise sanitaire et le confinement profitaient largement au géant du commerce électronique, qui entend se rendre incontournable aux yeux des États.

Après des opérations de contrôle effectuées par les services de l’inspection du travail, en fin de semaine dernière, sur les établissements de Brétigny-sur-Orge, Lanwin-Planque, Sevrais et Saran, « Amazon s’est vu reprocher par l’administration une insuffisance de moyens pour permettre de limiter l’exposition des salariés aux risques de contamination au Covid-19 », a expliqué la CGT dans un communiqué.

Dans une mise en demeure envoyée à la direction d’Amazon de Brétigny, l’inspection du travail a relevé des dysfonctionnements entraînant des risques de contagion et un manque de maîtrise approprié à ces risques :

  • Absence de gel hydroalcoolique aux portiques d’entrée et de sortie de l’établissement.
  • Manque d’organisation garantissant la désinfection des postes de travail.
  • Manque d’information et de communication vers les salariés.
  • Non-respect des mesures de distanciation.

« Près de 3.000 personnes travaillent dans la promiscuité, sans masque, sans gel hydroalcoolique

À Saran, près d’Orléans, où plusieurs cas de contamination ont été identifiés et de nombreux salariés mis en confinement, « les mesures de distanciation sociale d’un mètre ne sont pas respectées et les tourniquets à l’entrée du site ne sont pas désinfectés », a rapporté la CGT. À Lauwin-Planque, près de Douai, « près de 3.000 personnes, parmi eux des centaines d’intérimaires, travaillent dans la promiscuité, sans masque, sans gel hydroalcoolique, et sans pouvoir respecter les mesures de distanciation, d’un mètre minimum, dans les allées étroites de l’entrepôt ». L’Union Locale CGT de Douai a déposé plainte contre X, le 31 mars pour « mise en danger délibérée de la vie d’autrui » à Lauwin-Planque, l’enquête pouvant être amenée à révéler « violence involontaire ou homicide involontaire ».

Les salariés intérimaires seraient particulièrement exposés. Ainsi, la CGT Adecco (du nom d’une des principales entreprises de travail intérimaire, basée en Suisse), les représentants syndicaux « ont envoyé à leur direction, le 1er avril, un droit d’alerte pour danger grave et imminent après la confirmation de cas graves de contamination sur le site de Brétigny (un salarié dans le coma) ». Mais la direction d’Adecco aurait, selon la CGT, botté en touche : « Adecco privilégie son business aux dépens de la santé des intérimaires, a dénoncé le syndicat. Amazon est un marché juteux, représentant 5.000 emplois temps plein lissé sur l’année pour la firme suisse, et pas mal de dividendes pour les actionnaires zurichois. »

Pour la CGT Intérim, « Amazon doit payer les salariés qui ne veulent pas travailler parce qu’ils s’estiment en danger ». Le syndicat a également exigé « que tous les salarié-e-s intérimaires, contaminés au Covid-19 ou mis en confinement soient considérés comme victimes d’accidents du travail. »





Lire aussi : Pour Amazon, le coronavirus est une affaire très profitable


31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Covid-19

31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info


Dans les mêmes dossiers       Covid-19