Faire un don
46110 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
58 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Après sa mort, nourrir la vie. Une enquête en quatre volets

Durée de lecture : 1 minute

6 décembre 2017 / Laure Hänggi et Eva Gomez (Reporterre)

Continuons-nous à polluer après notre mort ? Quelles solutions alternatives à la crémation et à l’inhumation ? Comment la conscience de la mort évolue-t-elle dans nos sociétés ? De quoi se nourrit le rêve d’immortalité des transhumanistes ? Retrouvez les quatre volets de notre enquête consacrée à la mort.

Mort, on pollue encore


Après la mort, devenir un arbre


« L’écologie naît d’une conscience de la mort : en maltraitant la planète, on se conduit à notre fin »


Les transhumanistes rêvent d’immortalité


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Lire aussi : Un jardin pour les morts qui apaise les vivants

Source : Laure Hänggi et Eva Gomez pour Reporterre

Dessin : © Red !/Reporterre

DOSSIER    Écologie et spiritualité

THEMATIQUE    Pollutions Quotidien
13 décembre 2019
Qu’est-ce que l’opération « Rien de neuf » ?
1 minute, 1 question
13 décembre 2019
Face au changement climatique, des jardiniers et maraîchers cultivent les semences paysannes
Alternative
12 décembre 2019
Le « pacte vert » européen croit encore en la croissance verte
Info


Dans les mêmes dossiers       Écologie et spiritualité



Sur les mêmes thèmes       Pollutions Quotidien





Du même auteur       Laure Hänggi et Eva Gomez (Reporterre)