Bébés sans bras : les experts n’ont pas répondu aux questions

Durée de lecture : 2 minutes

15 juillet 2019



Après plusieurs mois d’enquête, le Comité d’experts scientifiques mandatés pour enquêter sur les cas de malformations des bébés sans bras a présenté le 12 juillet 2019 un premier rapport très attendu.

Il s’agissait d’abord de déterminer si les taux de malformations survenues dans l’Ain, la Loire-Atlantique ou le Morbihan étaient supérieurs aux taux de malformations classiques dans la population, établi normalement à 1,7 cas sur 10.000 naissances. Beaucoup de cas on été écartés, soit parce qu’ils sont dus à des causes « mécaniques » ou génétiques établies, soit parce qu’il s’agit d’autres malformations que celle considérée : le fait qu’un bébé naisse sans avant bras, sans main ou sans doigts, ce qu’on appelle une agénésie transverse d’un membre supérieur (ATMS). Sur les 13 bébés nés sans bras, 6 ont finalement été déclarés comme ATMS, 2 autres écartés, 1 cas retiré et les 4 autres jugés « hors période d’étude ».

Les cas de malformations, s’ils s’avèrent être présents en nombre suspect, forment des clusters. Dans le Morbihan, les experts ont confirmé le cluster. La Loire-Atlantique ne disposant pas de registre des malformations, les experts n’ont pas voulu se prononcer avant une enquête complémentaire. Quant à l’Ain, d’où est partie l’alerte grâce la directrice du Registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera) Emmanuelle Amar, le comité a exclu l’existence d’un cluster.

Afin de connaître les causes de ces malformations, les scientifiques ont recommandé de mener des investigations complémentaires pour cibler notamment les substances à rechercher. « On va regarder les cahiers d’épandage et revérifier s’il n’y a pas eu de substances particulières dans ce village (du Morbihan, ndlr). […] On se donne tous les moyens pour trouver la cause mais c’est probable qu’on ne trouve rien », a affirmé la professeure Alexandra Benachi, présidente du comité d’experts.

L’association Réseau environnement santé déplore dans un communiqué que ce rapport ait éliminé « un certain nombre de cas par une approche purement clinique. L’agrégat du département de l’Ain a été invalidé en diminuant la plage de temps sur laquelle les cas sont répertoriés (...), ce qui ressemble plus à un tour de passe-passe qu’à une analyse statistique. » Par ailleurs, « aucune hypothèse sur les causes environnementales n’a été sérieusement analysée », estime-t-elle encore.





Lire aussi : Bébés nés sans bras : où en est l’enquête ?


8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Pollutions Santé
7 juillet 2020
Barbara Pompili, la caution écolo de Macron, ne fera pas de vague
Info
9 mai 2020
Appel des soignants : la plus grande menace sur notre santé est le réchauffement climatique
Tribune
8 juillet 2020
À Marseille, les cinq chantiers écolos qui attendent Michèle Rubirola
Info


Sur les mêmes thèmes       Pollutions Santé