Bébés sans bras : les experts n’ont pas répondu aux questions

Durée de lecture : 2 minutes

15 juillet 2019

Après plusieurs mois d’enquête, le Comité d’experts scientifiques mandatés pour enquêter sur les cas de malformations des bébés sans bras a présenté le 12 juillet 2019 un premier rapport très attendu.

Il s’agissait d’abord de déterminer si les taux de malformations survenues dans l’Ain, la Loire-Atlantique ou le Morbihan étaient supérieurs aux taux de malformations classiques dans la population, établi normalement à 1,7 cas sur 10.000 naissances. Beaucoup de cas on été écartés, soit parce qu’ils sont dus à des causes « mécaniques » ou génétiques établies, soit parce qu’il s’agit d’autres malformations que celle considérée : le fait qu’un bébé naisse sans avant bras, sans main ou sans doigts, ce qu’on appelle une agénésie transverse d’un membre supérieur (ATMS). Sur les 13 bébés nés sans bras, 6 ont finalement été déclarés comme ATMS, 2 autres écartés, 1 cas retiré et les 4 autres jugés « hors période d’étude ».

Les cas de malformations, s’ils s’avèrent être présents en nombre suspect, forment des clusters. Dans le Morbihan, les experts ont confirmé le cluster. La Loire-Atlantique ne disposant pas de registre des malformations, les experts n’ont pas voulu se prononcer avant une enquête complémentaire. Quant à l’Ain, d’où est partie l’alerte grâce la directrice du Registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera) Emmanuelle Amar, le comité a exclu l’existence d’un cluster.

Afin de connaître les causes de ces malformations, les scientifiques ont recommandé de mener des investigations complémentaires pour cibler notamment les substances à rechercher. « On va regarder les cahiers d’épandage et revérifier s’il n’y a pas eu de substances particulières dans ce village (du Morbihan, ndlr). […] On se donne tous les moyens pour trouver la cause mais c’est probable qu’on ne trouve rien », a affirmé la professeure Alexandra Benachi, présidente du comité d’experts.

L’association Réseau environnement santé déplore dans un communiqué que ce rapport ait éliminé « un certain nombre de cas par une approche purement clinique. L’agrégat du département de l’Ain a été invalidé en diminuant la plage de temps sur laquelle les cas sont répertoriés (...), ce qui ressemble plus à un tour de passe-passe qu’à une analyse statistique. » Par ailleurs, « aucune hypothèse sur les causes environnementales n’a été sérieusement analysée », estime-t-elle encore.



Lire aussi : Bébés nés sans bras : où en est l’enquête ?


1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Michel Tibon-Cornillot, penseur du « déferlement des techniques », est mort du Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Les dépenses françaises pour la bombe atomique pourraient financer 100.000 lits de soins intensifs
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Aux États-Unis, en raison du coronavirus, l’administration suspend les contrôles environnementaux
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En pleine crise du Covid-19, les entreprises se préparent à verser des dividendes record
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Pollutions Santé
1er avril 2020
Confinés à quai, les marins ne vont plus au grand large
Reportage
1er avril 2020
Partout en France, les « manifs de confinement » prennent de l’ampleur
Alternatives
31 mars 2020
Au Québec, la crise du coronavirus pourrait ouvrir « le grand chantier de l’autosuffisance » alimentaire
Info


Sur les mêmes thèmes       Pollutions Santé