Bretagne : le gouvernement choisit la centrale à gaz plutôt que l’économie d’énergie

Durée de lecture : 1 minute

4 mars 2012 / Gaspare


Le ministre de l’industrie, M. Besson, vient d’annoncer depuis Paris - méprisant ainsi la Bretagne - que l’implantation de la centrale de production électrique à cycle combiné gaz – CCCG - se ferait sur la commune de Landivisiau.

Cette décision, véritable déni de démocratie, c’est :

- 4 à 5 années de travaux pendant lesquelles les citoyens-ne-s pourront comptabiliser l’argent public englouti en regrettant qu’il ne soit pas plutôt consacré à de véritables ambitions en matière de sobriété et d’efficacité énergétiques, à l’entretien et au renforcement réfléchi du réseau de distribution électrique...

- 4 à 5 années pendant lesquelles la population et les industriels pourront juger de « l’indépendance » énergétique bretonne alors que la flambée du coût d’une énergie fossile importée à 97% et gaspillée pour la transformer en électricité sera inévitablement répercutée sur leurs factures ...

- 4 à 5 années qui seront par contre amplement suffisantes pour que les citoyen-ne-s manifestent leur rancœur envers les élus-e-s qui auront fait de leur mandat un blanc-seing aux intérêts à court terme et financiers ...

- mais aussi 40 années – durée de vie d’une centrale - pendant lesquelles les citoyen-ne-s seront dépossédé-e-s de leur liberté de choix énergétique sans qu’ils aient eu leur mot à dire !

La décision rendue par M. Besson n’est pas une fatalité. La détermination des GASPARE ne faiblira pas et ceux-ci demandent à l’Etat l’annulation pure et simple de cet appel d’offres et réclament une réelle concertation démocratique avec l’ensemble de la population.




Source : Gaspare

Ecouter aussi : Quel pourrait être l’avenir énergétique de la Bretagne ?

THEMATIQUE    Énergie
21 octobre 2019
Face à l’acharnement judiciaire, le Comité Adama tisse des liens avec d’autres luttes
Info
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
19 octobre 2019
En Loire-Atlantique, l’opposition monte contre le bétonnage de terres par un « surf park »
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Énergie





Du même auteur       Gaspare