Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages

Durée de lecture : 3 minutes

29 septembre 2020



Lors d’une conférence de presse mardi 29 septembre, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé la fin progressive de la présence d’animaux sauvages dans les cirques ainsi que dans les delphinariums. « Il n’est plus responsable de transporter des hippopotames ou des fauves de communes en communes », a-t-elle déclaré, insistant sur le fait que cette décision « n’est en rien une remise en cause de l’existence des cirques ». Elle n’a pas annoncé de calendrier précis mais un accompagnement des structures via une enveloppe de 8 millions d’euros. Il y aurait environ 500 fauves dans les cirques français selon la profession.



La ministre a également annoncé la fin de l’élevage des visons d’Amérique pour leur fourrure : « Il est temps que notre fascination ancestrale pour ces êtres sauvages ne se traduise plus par des situations où l’on favorise leur captivité par rapport à leur bien-être », a-t-elle dit. La France compte quatre élevages de visons. Le 29 août dernier, l’association One Voice avait révélé par des vidéos les conditions déplorables dans lesquelles ces animaux étaient élevés.

Dans un communiqué, la Fondation droit animal, éthique et sciences a applaudi ces annonces : « De telles mesures reflètent, selon les mots de la ministre, notre “rapport nouveau à l’animal sauvage” dans une “civilisation mature”. » L’association L214 s’est également « réjouie d’une telle décision », celle-ci ne doit cependant pas masquer, dit-elle, « les avancées nécessaires et attendues sur l’élevage intensif, qui concerne plus d’un milliard d’animaux ». L214 sortira à ce propos de nouvelles enquêtes vidéo mercredi 1er octobre.

De son côté, l’association One Voice a fait part de ses doutes et juge ces mesures « floues » et « minimales » : « Le dressage est occulté, aucune date de fin n’est fixée pour les cirques et rien n’a été dit sur leur mise en œuvre », regrette Muriel Arnal, la présidente de l’association.

Ces mesures vont dans le bon sens, mais elles sont trop faibles ! Elles sont loin de balayer assez de sujets et bien en deçà des attentes sociétales ! On attendait de la France un rugissement pour tous ces animaux en souffrance, elle a timidement miaulé…

Ces mesures interviennent alors que la préoccupation citoyenne pour le bien-être animal ne cesse pas de croître. En témoigne le succès grandissant de l’initiative pour un référendum pour les animaux, qui entend faire interdire l’élevage en cage, l’élevage à fourrure, la chasse à courre et autres chasses dites traditionnelles, les spectacles avec les animaux sauvages, l’expérimentation animale ainsi que mettre fin à l’élevage intensif. À ce jour, 142 parlementaires se sont dits favorables à une loi allant dans ce sens.

À l’Assemblée, le groupe Écologie Démocratie Solidarité devrait d’ailleurs présenter le 1er octobre une proposition de loi « pour mettre fin à certaines pratiques génératrices de souffrances chez les animaux et pour améliorer les conditions de vie de ces derniers, mais aussi pour accompagner les professionnels dans ces évolutions ».



  • Source : Reporterre





20 octobre 2020
Agriculture, urbanisation : le déclin de la biodiversité se poursuit en Europe
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Ardèche : la préfète limite l’affluence dans les marchés, mais pas dans les grandes surfaces
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
L’Anses va expertiser les masques à la zéolithe d’argent et de cuivre
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2020
A Montpellier, une Maison des résistances contre un projet routier
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
"Nous refusons le couvre-feu", écrivent des « cerveaux non disponibles »
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les professionnels de plus en plus exposés aux rayons ionisants en France
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les sans-papiers en marche vers l’Élysée
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2020
Les gendarmes ont expulsé la Zad du Village du Peuple, près de Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
Première action du collectif La Ronce contre les lobbies du sucre
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
L’expansion du commerce en ligne pourrait détruire plus d’un million d’emplois aux États-Unis
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Le gouvernement interrogé à l’Assemblée nationale sur les masques toxiques
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Total : des salariés ont bloqué la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
La Zad de Roybon expulsée par les forces de l’ordre
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les catastrophes naturelles ont doublé en 20 ans sous l’effet du réchauffement climatique
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les députés examinent un budget 2021 « décevant d’un point de vue écologique »
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien
19 octobre 2020
« La boule au ventre quand on parle de notre avenir, ça pousse à se mobiliser »
Tribune
12 octobre 2020
Les voitures SUV roulent à contresens de l’histoire
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Animaux