Comment l’écopsychologie fait-elle le lien entre l’individu et la crise écologique ?

Durée de lecture : 1 minute

30 mai 2017 / Sarah Koller

Sarah Koller est doctorante en géosciences à l’université de Lausanne et coanime des stages d’écopsychologie.



Lire aussi : L’écopsychologie veut renouer le lien entre les humains et la nature

Première mise en ligne le 3 avril 2017.



Documents disponibles

  Sans titre
DOSSIER    Écologie et spiritualité

24 février 2020
Dans certaines cantines scolaires, la malbouffe fait son œuvre
Tribune
22 février 2020
La fermeture de Fessenheim résulte de cinquante ans de lutte antinucléaire
Entretien
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Écologie et spiritualité