Contre la poubelle nucléaire de Bure, de l’indignation au projet de société

Durée de lecture : 1 minute

8 janvier 2018 / Jan Spurk

  • Présentation du livre par son éditeur :

Pour la filière nucléaire en France et beaucoup d’autres acteurs, son enfouissement à 500 mètres de profondeur à Bure est la meilleure solution. Personne ne nie la nécessité de traiter les déchets nucléaires. Ce projet rationnellement mené depuis plus de vingt ans n’est cependant pas consensuel. Bien au contraire, il a créé de la part des opposants à ce projet des affinités électives contre le projet entre des acteurs très différents : de l’agriculteur aux zadistes en passant par l’Église catholique. Le projet avance (difficilement) et la critique des opposants s’est transformée en une véritable indignation contre le projet et ses promoteurs. Cette indignation est-elle condamnée à s’essouffler ou peut-elle se transformer en un projet de société ?




Lire aussi : Bure, la bataille du nucléaire
DOSSIER    Déchets nucléaires

27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative
27 juillet 2019
Compromis ou radicalité, le mouvement écolo cherche sa stratégie
Enquête
6 juillet 2019
Reporterre sur Radio Suisse : Amazon, ça suffit
Hors les murs


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires