Dans son discours au Congrès, Macron oublie l’environnement

3 juillet 2017

Dans son discours d’une heure trente lundi 3 juillet devant les membres de l’Assemblée et du Sénat, Emmanuel Macron n’a qu’effleuré le thème de l’écologie. Dans seulement deux phrases évoquant la question, le président de la République s’est d’abord voulu alarmant : « Aliénation de notre avenir, si nous ne parvenons pas à organiser la transition écologique, à protéger la planète » ; puis il a énoncé sa volonté de mettre « fin aux énergies fossiles et des émissions de gaz à effet de serre ». Et voilà. De maigres mots en comparaison du coup de communication présidentielle après la décision de Trump de quitter l’accord de Paris.

Les principales annonces du président ont concerné les parlementaires, dont Emmanuel Macron souhaite réduire le nombre d’un tiers. Également à l’agenda du président : la possibilité de voter certaines lois en commission « dans les cas les plus simples », la limite du cumul des mandats dans le temps, l’introduction d’une dose de proportionnelle au Parlement. Il souhaite également lutter contre « le terrorisme islamiste » en introduisant dans le droit commun des mesures renforcées « qui ne visent que les terroristes ». L’état d’urgence quant à lui sera levé à l’automne.

M. Macron désire agir rapidement : chacune de ses décisions doit être mise en place d’ici un an. Elles seront soumises au vote, mais le président prévient qu’au cas où la procédure serait trop longue, il n’hésiterait pas à les faire passer par voie de référendum.

  • Source : Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Macron, le président du vieux monde


23 février 2018
Apple, champion de l’évasion fiscale, est débouté de son attaque contre Attac
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
En Chine, l’intelligence artificielle appliquée à l’élevage des cochons
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
La pêche industrielle couvre 55 % de la surface des océans
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
L’EPR de Flamanville présente une « anomalie notable » dans les soudures
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
Lyon-Turin : le gouvernement italien reconnait que les chiffres du projet sont erronés
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
La justice annule la fermeture des voies sur berge à Paris
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
A Toulouse, les quartiers pauvres sont les plus pollués
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
Contre la loi Asile immigration, des citoyens proposent des états généraux des migrations
Lire sur reporterre.net
20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
24 février 2018
En Allemagne, le salon de la Bio compte trois fois plus d’exposants que le Salon de l’agriculture en France
Reportage
23 février 2018
L’action du gouvernement à Bure est-elle légale ? Rien n’est moins sûr
Enquête
23 février 2018
EXCLUSIF - À Bure, dans un arbre du bois Lejuc, que les militants ré-occupent
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Politique