Déchets nucléaires : la grande pagaille

Durée de lecture : 1 minute

6 mars 2018 / Émilie Massemin (Reporterre)

Reporterre vous révélait en février qu’EDF envisage la construction d’une piscine géante de déchets nucléaires à Belleville-sur-Loire. La révélation n’avait de sens que si l’on comprend le désordre dans lequel se trouve la gestion des résidus radioactifs en France. Voici l’enquête globale, en quatre volets.

EDF veut construire une piscine géante de déchets nucléaires à Belleville-sur-Loire


Déchets nucléaires : les piscines de La Hague vont déborder


Piscine et transport de déchets nucléaires : ça risque gros


Déchets nucléaires : à force de mauvais choix, la France est dans l’impasse


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Lire aussi : Déchets nucléaires : il faut que l’État cesse de mentir

Source : Émilie Massemin pour Reporterre

Photos :
. chapô : Assainissement de l’installation de fabrication de combustibles MOx de l’établissement Areva de Cadarache (Bouches-du-Rhône), en 2012, lors du démantèlement de cette usine. © Philippe Brault/Areva
. photographie aérienne (Google Earth) de la centrale de Belleville-sur-Loire, dans le Cher.
. une des piscines de La Hague. © Éric Guéret
. convoi de transport de déchets nucléaires. © Orano/Areva

DOSSIER    Déchets nucléaires

15 octobre 2019
Lubrizol : des analyses rassurantes, mais insuffisantes
Enquête
16 octobre 2019
Une serre tropicale géante en projet dans le nord de la France
Info
16 octobre 2019
L’accès à l’eau, enjeu de la guerre turque en Syrie
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires





Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)