Découvrir la pensée d’Arne Næss, père de « l’écologie profonde »

29 août 2017 / Arne Næss et Stéphane Dunand



  • Présentation du livre par son éditeur :

Un Sami (qu’on appelle à tort un Lapon) est arrêté au bord d’une rivière. Il refuse de partir. Au policier qui lui demande pourquoi il s’entête, il répond : “Ce lieu fait partie de moi.” »

La philosophie de Næss n’est en rien un « panthéisme » ou un « réenchantement » de la nature. Elle invite à faire de nouveau pleinement l’expérience du monde. Elle invite à nous restaurer en réactivant nos liens aux lieux que nous aimons. À comprendre pourquoi nous pouvons nous fier aux sentiments qui nous lient aux êtres, aux choses et aux lieux — car ces relations, loin d’être des suppléments d’âme, constituent la texture du monde. Elle invite à nous réaliser, à devenir plus joyeux et plus généreux, à travers un processus élargi d’identification aux autres et à la nature.

La réhabilitation de cette expérience spontanée est une condition indispensable non seulement à la réalisation de soi, mais également à la résolution de la crise écologique et à une nouvelle donne Nord-Sud. Næss montre comment nos relations à la nature engagent l’intime et le politique dans un même acte indissociable.

Par-delà sa simplicité apparente et parfois malicieuse, Næss pose de redoutables problèmes d’exégèse — dont une partie est ici levée par Stéphane Dunand dans son essai inédit. Un ouvrage qui rassemble les meilleurs textes de Næss, pour découvrir sa pensée ou approfondir son étude.

  • Arne Næss (1912-2009), alpiniste, résistant, fondateur du mouvement mondial de « l’écologie profonde », est l’un des grands philosophes du XXe siècle.
  • Stéphane Dunand, montagnard, vit sur les Voirons (Haute-Savoie). Professeur agrégé de philosophie, titulaire d’un doctorat sur la réalité des couleurs, il fréquente la philosophie de Næss depuis la fin des années 1990.

  • La Réalisation de soi. Spinoza, le bouddhisme et l’écologie profonde, de Arne Næss, suivi de L’Expérience du monde, de Stéphane Dunand, éditions Wild Project, mars 2017, 312 p., 22 €.

Source : éditions Wild Project




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
21 novembre 2017
JCDecaux veut censurer une association anti-publicitaire
Info
20 novembre 2017
L’antispécisme est compatible avec le fait de manger des animaux
Tribune
18 novembre 2017
La chasse nuit à la biodiversité, démontre un naturaliste
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre