Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Climat

Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat

Ce vendredi 25 septembre, à l’appel du mouvement Fridays for Future (Les vendredis pour l’avenir), des jeunes du monde entier ont mené des grèves scolaires pour protester contre l’inaction des gouvernements face au dérèglement climatique. C’était la première mobilisation internationale de ce type depuis un an. De nouvelles actions auront lieu demain, samedi 26 septembre.

Sous l’impulsion de Youth for Climate France, des rassemblements se sont tenus vendredi midi dans des établissements scolaires français, pour débattre de la crise écologique. A Grenoble, une quarantaine d’activistes ont pénétré dans les bâtiments de Grenoble Alpes Métropole, dénonçant les projets de centre commercial Neyrpic à Saint-Martin-d’Hères, le projet immobilier de la Buisserate à Saint-Martin-le-Vinoux, les travaux d’agrandissement de l’A480, autant de projets qu’ils considèrent comme des inutiles et imposés (GPII).

D’autres militants ont marché ou mené des actions à Rennes, Nantes, La Roche-sur-Yon, Pau, Toulouse, Albi, Valence, Albertville, Lyon, ou encore Douai. A partir de samedi, des activistes pourraient aussi occuper « une place et les rues adjacentes » à Paris, comme ils l’ont expliqué dans une tribune sur Reporterre.

Des milliers de manifestations se sont tenues partout dans le monde, à Berlin (Allemagne), Kiev (Ukraine), Sydney (Australie), en Ouganda, à Pretoria (Afrique du Sud), Kinshasa (République Démocratique du Congo), Sendaï (Japon) et même aux pôles Sud et Nord.

La militante suédoise Greta Thunberg a manifesté devant Parlement suédois à Stockholm, avec sa pancarte ’Skolstrejk för klimatet’ (« grève scolaire pour le climat ») et un masque. « Notre principal espoir est comme toujours d’essayer d’avoir un impact au niveau de la sensibilisation et de l’opinion publique afin que les gens commencent à prendre conscience de la crise climatique, et que nous renforcions cette pression sur les personnes au pouvoir afin que les choses changent », a-t-elle déclaré aux journalistes présents.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende