Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Covid-19

Des maires autorisent l’ouverture des commerces non alimentaires

Plusieurs maires ont pris, vendredi 30 octobre, des arrêtés autorisant l’ouverture de tous les commerces de proximité, y compris non alimentaires. Le but : « Rétablir l’égalité de traitement entre les grandes surfaces et le petit commerce », selon les mots de François Boucher, maire (Les Républicains) de Migennes, dans l’Yonne :

Vous rentrez dans les grandes surfaces, vous achetez aussi de bien l’habillement que de l’électroménager que tout ce qui se trouve dans les centres-villes. Donc, il y a un problème de fond, qu’il faut impérativement que l’État règle. On ne peut pas continuer indéfiniment à ce que pendant la période de pandémie, les grandes surfaces font des records de chiffre d’affaire et le petit commerce est obligé de fermer avec des chiffres à zéro. »

Dénonçant une « concurrence déloyale » des grandes surfaces et une « rupture de l’égalité », d’autres édiles ont pris des mesures semblables, notamment à Fresnay-sur-Sarthe (Sarthe), à Brive (Corrèze) ou à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) :



Des décisions qui pourraient être retoquées par les préfectures. « Le préfet peut me le retoquer mais il devra trouver des arguments, estime pour sa part la maire de Fresnay-sur-Sarthe. J’ai pris les conseils d’un avocat, et je peux vous assurer qu’il y a bien ici une distorsion de concurrence. »

Jeudi 29 octobre, la députée Frédérique Meunier a également écrit au Premier ministre afin « d’attirer l’attention du gouvernement sur la situation de tous les petits commerces qui vont se trouver en difficulté du fait de ces fermetures administratives, et plus précisément sur ceux qui se trouvent sur des segments de ventes de produits que l’on peut également retrouver en grande surface » :

Monsieur le Premier ministre, pouvez-vous nous indiquer si des restrictions vont être mises en place sur la vente de biens non-essentiels dans les grandes surfaces afin de rééquilibrer la situation vis-à-vis des commerces qui sont obligés de fermer ? Pouvez-vous nous dire si vous envisagez d’autres mesures afin d’éviter que ne se créent des distorsions de concurrence au profit des grandes surfaces ? »

  • Source : Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende