Des nouveaux militants s’investissent contre l’Andra

Durée de lecture : 2 minutes

28 février 2018

  • Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), reportage

En dépit du froid et d’une relative inquiétude vis-à-vis de la police, une trentaine de personnes ont répondu à l’appel du Comité de soutien à Bure Paris-Île-de-France à manifester devant le siège de l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) ce mardi 27 février. En cette période de carnaval, le collectif a organisé un « Mardi Gris pour l’ANDRA ». L’objectif : mener une « action carnavalesque » à l’heure de la sortie des bureaux, pour protester contre l’intervention policière à Bure de la semaine passée. Parés de masques de hiboux colorés, les manifestants déployaient des banderoles, lisaient des textes, déclamaient des slogans. Malgré le caractère non-violent de l’action, les employés de l’Andra, prudents, ont choisi d’éviter les protestataires en sortant par la porte arrière du bâtiment.

Le groupe a beau être réduit, la plupart des participants sont de nouvelles têtes dans l’opposition à Cigéo. Pour bon nombre d’entre eux, c’est leur première action. À l’instar d’Éléa*, 31 ans, jusque-là « sympathisante » de Bure et de Notre-Dame-des-Landes, deux lieux où elle s’est rendue, pour qui « l’expulsion [de jeudi dernier] a été le moment de se bouger ».

Une trajectoire commune se dessine chez ces nouveaux militants. D’abord sympathisants de Notre-Dame-des-Landes, ils passent à l’action contre l’Andra en réaction aux expulsions du Bois Lejuc. Tanguy*, 27 ans, lui aussi passé par Notre-Dame-des-Landes, esquisse une explication : « Depuis l’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, nous n’avions plus d’objectifs de rassemblement à court terme. L’expulsion a précipité la situation. Paradoxalement, elle a remobilisé les réseaux militants ».

Un point que rejoint Camille*, 27 ans : « Bure et Notre-Dame-des-Landes, c’est une seule et même cause ! À Notre-Dame-des-Landes, on luttait contre l’aéroport et son monde. Et dans son monde, il y a l’Andra. » Bure serait-il la prochaine extension du domaine de la lutte ? Pour Camille, « la Zad est une lutte en soi. »

* Les prénoms ont été modifiés

  • Source : Maxime Lerolle pour Reporterre
  • Photo : Ambe.
  • Complément d’info : Lettre ouverte du Comité Bure Ile-de-France, à télécharger :
Lettre ouverte du Comité Bure Ile-de-France


Lire aussi : Le gouvernement a évacué les antinucléaires du bois Lejuc, près de Bure. Témoignages, infos et analyses


Documents disponibles

  Lettre ouverte du Comité Bure Ile-de-France

19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

19 juillet 2019
Sans vergogne, la publicité exploite le filon écolo
Info
20 juillet 2019
En Grèce, les low-tech au secours des migrants
Alternative
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires