Des oiseaux englués dans du pétrole plus d’un an après le naufrage du « Grande America »

Durée de lecture : 2 minutes

30 mai 2020



Le naufrage du Grande America continue d’avoir des conséquences sur la biodiversité, plus d’un an après les faits. Ce porte-conteneur, qui a coulé au large de La Rochelle en mars 2019, transportait des produits chimiques et 2.200 tonnes de fioul lourd. La pollution générée par cet accident serait encore aujourd’hui responsable de la mort d’oiseaux marins, selon l’ONG Sea Shepherd.

Lors d’une opération destinée à alerter sur les captures de dauphins par les navires de pêche, les équipes de Sea Shepherd auraient découvert plus de 250 oiseaux marins morts sur une plage. Certains portaient des traces d’hydrocarbures qui proviendraient, selon l’association, du Grande America. L’analyse du plumage de l’un de ces oiseaux montre en effet qu’il a été englué dans du pétrole issu du porte-conteneur. Le nombre d’oiseaux victimes de cette pollution pourrait être plus élevé. Selon l’association, les 250 oiseaux retrouvés morts ne représenteraient « qu’une infime partie des animaux tués ou affaiblis et rejetés sur les plages par les tempêtes ».

En février 2020, l’équivalent de deux mètres cubes d’hydrocarbures avait déjà été retrouvé sous forme de boulettes sur des plages de Loire-Atlantique et de Vendée. Après analyse d’échantillons, le laboratoire du Cedre, situé à Brest, avait conclu qu’elles provenaient bien du Grande America. La persistance de cette pollution s’explique par la présence de fuites dans une cuve de l’épave. Peu après le naufrage, des travaux avaient pourtant été réalisés à l’aide d’un sous-marin afin de boucher les trous dans la coque du navire, qui gît aujourd’hui à 4.600 mètres de profondeur. Cela n’a manifestement pas suffi. « Le fioul est plus léger que l’eau, il finit toujours par passer par un orifice », expliquait en février Stéphane Doll, directeur du Cedre, à Ouest-France.

« Certes, il n’y a pas eu de marée noire de l’ampleur de certains épisodes dramatiques précédents, a déclaré Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France. Mais si ce navire n’a pas détruit la vie marine par une grosse marée noire qui aurait mobilisé l’opinion et les pouvoirs publics, il le fait à petit feu dans l’indifférence générale. »

  • Sources : Reporterre avec communiqué de presse de Sea Shepherd et Ouest-France
  • Photo : un oiseau mazouté. Wikipedia (Brocken Inaglory/CC BY-SA 3.0)




Lire aussi : Risque de marée noire à la suite du naufrage du « Grande America »


3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
Élisabeth Borne confirme le report de l’interdiction du glyphosate
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
EDF abandonne son projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire, selon un élu
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
Des députés proposent des quotas individuels de carbone pour limiter les trajets en avion
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Le conseil d’administration de Polytechnique valide un projet de centre de recherche de Total
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Train des primeurs Perpignan-Rungis : les wagons ne seront pas détruits
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux Eau, mers et océans

THEMATIQUE    Pollutions
3 juillet 2020
Sous la « vague verte » des municipales, le surprenant succès des listes citoyennes
Enquête
30 juin 2020
Dans les montagnes vosgiennes, des lycéens filment le quotidien de paysans
Reportage
2 juillet 2020
Railcoop, la coopérative qui fait renaître les lignes de train abandonnées
Alternatives


Dans les mêmes dossiers       Animaux Eau, mers et océans



Sur les mêmes thèmes       Pollutions