Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Climat

Jeunes et peu militants : un sondage sur les signataires de l’Affaire du siècle

Lundi 1er juillet, les quatre ONG à l’initiative de l’Affaire du siècle — Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace et Oxfam — ont publié une étude sur les signataires de la pétition qui a réuni 2 millions de soutiens au recours en justice contre l’État pour inaction climatique. Plus de 70.000 personnes ont répondu à cette étude réalisée durant le mois de mai 2019 par l’institut indépendant Oïbo .

En voici les principales conclusions :

  • Une surreprésentation des jeunes : 42 % des répondants ont moins de 35 ans, 23 % moins de 25 ans, et 20 % sont lycéens ou étudiants.
  • « Je fais des gestes pour le climat à mon niveau mais il faut aussi que l’État agisse »  : c’est la réponse donnée par 98 % des répondants.
  • Les répondants estiment que pour limiter le changement climatique, seule la contrainte législative est efficace pour : obliger les entreprises à moins polluer ou à changer leurs modèles industriels (96 % des sondés), contraindre les collectivités à agir pour le climat (91 %), obliger les citoyens à changer leurs habitudes de consommation (72 %).
  • Les répondants déclarent avoir déjà adopté de nombreuses pratiques pour protéger l’environnement à l’échelle individuelle : recyclage, achat de produits de saison ou biologiques, baisse de leur consommation d’énergie à domicile, diminution de leur consommation de viande, limitation des voyages en avion.
  • Près de 60 % disent ne pas avoir participé aux marches pour le climat.
  • 91 % sont prêtes à s’engager davantage pour le climat en faisant plus d’actions individuelles dans leur quotidien, et 56 % sont prêtes à s’engager davantage en participant à des actions de désobéissance civile.
  • Près d’un répondant sur deux est à gauche ou très à gauche... donc un sur deux ne l’est pas... soit parce qu’il.elle se dit au centre ou à droite, soit parce qu’il.elle se dit ni à gauche, ni à droite ou ne se retrouve pas dans ces catégories.
  • 90 % sont prêts à se mobiliser davantage pour que les pouvoirs publics les entendent. 86 % considèrent qu’il est préférable de continuer d’interagir avec le gouvernement avant les conclusions du procès, afin de l’inciter à prendre des mesures ambitieuses.

Pour les quatre organisations requérantes : « Les signataires de l’Affaire du Siècle ne sont pas dupes des discours politiques non suivis d’effets, ont-elles déclaré dans un communiqué. Ils demandent à l’État de prendre ses responsabilités. Cette demande très claire intervient à un moment où le gouvernement et sa majorité multiplient les déclarations sur l’écologie tout en s’opposant dans les faits à une action plus ambitieuse de l’État ».

- Source : communiqué de l’Affaire du siècle.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire