EXCLUSIF - Un Français sondé sur deux d’accord pour sortir du nucléaire

23 avril 2016 / par Hervé Kempf (Reporterre)



La sortie du nucléaire n’est plus tabou : une personne interrogée sur deux est d’accord pour arrêter les centrales nucléaires. Reporterre publie en exclusivité le sondage qui révèle cette évolution de l’opinion française.

Reporterre publie en exclusivité un sondage réalisé par l’IFOP et présenté samedi 23 avril lors de la conférence #tcherno23 organisé par l’association Ville sur terre à la mairie du IIe arrondissement de Paris (la conférence peut être suivie en video en direct ici).

Cette étude a été commandée par les organisateurs avec le soutien d’Europe Ecologie les Verts, Ecologistes !, le Parti de Gauche, Cap 21 et Génération Ecologie.

Le sondage a été mené auprès d’un échantillon de 1.001 personnes, représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans, sur internet (questionnaire « auto-administré » entre le 7 et le 11 avril.

Le principal enseignement en est que 47 % des personnes interrogées sont favorables à l’arrêt des centrales nucléaires, contre 53 % favorables à la poursuite de leur fonctionnement. La sortie du nucléaire, inimaginable il y a quelques années, est donc devenue un sujet de débat légitime et clivant presque également le pays.

Le sujet divise aussi les générations : les personnes interrogées entre 25 et 49 ans sont le plus favorables à l’arrêt (dans une fourchette de 57 à 60 %), tandis que celles plus âgées que 50 ans préfèrent continuer (de 58 % pour les 50-64 ans à 66 % pour les plus de 64 ans).

Le principal motif de souhait de sortie du nucléaire est la production de déchets radioactifs pendant des centaines de milliers d’années (64 % des citations) et la possibilité d’une catastrophe comme Tchernobyl ou Fukushima (58 %).

De l’autre côté, le principal motif de maintien du nucléaire est l’idée qu’il permettrait d’assurer l’indépendance énergétique de la France (68 % des citations) et qu’il produit de l’électricité à un coût avantageux (52 %).

Un sondage doit toujours être pris avec prudence, et nous avons d’ailleurs discuté au sein de Reporterre pour savoir si nous publiions celui-ci. Mais nous l’avons fait, car il nous parait représenter un indice significatif d’un fait nouveau : le débat sur la sortie du nucléaire n’est plus tabou en France, l’unaninisme sur ce sujet a disparu, il faut en discuter ouvertement dans l’année à venir. Ce sera une question à poser clairement aux candidats à l’élection présidentielle : pour ou contre la sortie du nucléaire ?

- Télécharger le sondage complet :

PDF - 695.9 ko



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Reporterre sur Nova : La lutte pour un nouveau monde veut se débarrasser du nucléaire

Source : Hervé Kempf pour Reporterre

Dessin : © Fix/Reporterre



Documents disponibles

  Sans titre
DOSSIER    Nucléaire

24 septembre 2016
Sous les mers, la cacophonie humaine assomme les cétacés
Info
26 septembre 2016
Le mouvement Les Jours heureux lance un programme citoyen fondé sur la démocratie et l’écologie
Info
26 septembre 2016
Voici pourquoi le « beau » pain n’est pas forcément « bon »
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire



Du même auteur       Hervé Kempf (Reporterre)