Édouard Philippe confirme la rétrocession d’une partie des terres de la Zad au département

6 juillet 2018

En déplacement à Nantes ce jeudi 5 juillet, le Premier ministre a fait plusieurs annonces concernant les suites de l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Il a annoncé la création d’un fonds d’indemnisation pour les riverains de l’aéroport de Nantes Atlantique, actuel aéroport de Nantes, qui va être agrandi.

Il a aussi confirmé que près de 900 hectares de terres seraient bien cédées au département de Loire-Atlantique, mais pas « à l’euro symbolique », comme le réclamait Philippe Grosvalet, président du Conseil départemental.

Cette annonce a suscité une réaction d’inquiétude de l’Assemblée des usages, assemblée réunissant habitants de la Zad, paysans la cultivant et paysans solidaires, soutiens et associations dans le but d’une gestion commune des terres. En effet, le Conseil départemental a déjà signé une convention avec la Chambre d’agriculture de Loire-Atlantique afin de lui confier la gestion de ces terres. Or, « nous connaissons la contradiction entre les normes et critères productivistes prônés par la chambre et la vision d’une agriculture paysanne, collective et à petite échelle sur laquelle se basent les projets existants portés par le mouvement sur la Zad. On sait par ailleurs que la chambre risque de privilégier le fait que les terres préservées aillent à l’agrandissement d’exploitations existantes plutôt qu’à de nouvelles installations », écrit l’Assemblée dans un communiqué.

La question de la préservation de la biodiversité est aussi pointée : « On peut douter fortement qu’une institution publique qui a poussé pendant de longues années pour le bétonnage du bocage se mette aujourd’hui dans des dispositions réelles pour assurer sa protection et se donner les moyens nécessaires à œuvrer au maintien de sa biodiversité. »



Lire aussi : Sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes, la bataille des terres continue souterrainement



22 mai 2019
Une île de plastique dérive au large de la Corse
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
La fonte des glaces d’ici 2100 pourrait provoquer une montée des océans de deux mètres
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Des militants écolos ont perturbé l’assemblée générale de la Société Générale
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Center Parcs de Roybon : les opposants remportent une victoire juridique
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
À Londres, une action de Greenpeace contre la multinationale du pétrole BP
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient contaminés en cas d’accident nucléaire, selon une étude
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
La fin des véhicules thermiques en 2040 inscrit dans le projet de loi Mobilités
Lire sur reporterre.net
20 mai 2019
Affaire du siècle : la procédure judicaire est lancée
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Une chaleur exceptionnelle frappe l’Arctique
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
La France n’est pas préparée au « choc climatique », selon un rapport sénatorial
Lire sur reporterre.net
16 mai 2019
« En France, il n’y a pas de pressions de lobbyistes de Monsanto », selon le ministre de l’Agriculture
Lire sur reporterre.net
15 mai 2019
L’Andra finance une campagne de communication contre les déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Notre-Dame-des-Landes

22 mai 2019
Animaux, internet libre, décroissance… des « petits » partis en campagne
Enquête
21 mai 2019
À Meaux, l’eau de la Terre chauffe les maisons
Reportage
21 mai 2019
Malgré les lobbies, un Parlement européen utile à l’écologie
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Notre-Dame-des-Landes