Elections - Les résultats des écologistes et de la gauche

Durée de lecture : 6 minutes

24 mars 2014 / Camille Martin (Reporterre)

Des sacrées surprises, des échecs, une abstention dominante.


- Une abstention record - 39,5 % d’abstention au premier tour, du jamais vu aux municipales.

- La surprise de Grenoble - Eric Piolle (EELV-PG) arrive en tête à Grenoble avec 29,41 % des voix, quatre points devant Jérôme Safar (PS-PCF), crédité de seulement 25,31 %.
. Résultats ministère de l’Intérieur.

- A Rennes, la liste EELV-Parti de gauche obtient 15 % - Conduite par Matthieu Theurier, la liste écolo de gauche dépasse les 15 %, tandis que la maire sortante (PS), Nathalie Appéré, recule de 11 % par rapport à 2008.

- A Lille, l’église de la Très Sainte Consommation surprend avec plus de 3 % - Pari gagné pour Alessandro di Giuseppe, qui attire 3,55 % d’électeurs fatigués du gaspillage et de la propagande publicitaire. EELV obtient de son côté 11 %.

- A Paris, EELV plus fort, le PG déçu - Avec un peu plus de 8,8% des voix sur la capitale, les écologistes de Christophe Najdovski confortent leur statut de troisième force politique à Paris, derrière l’UMP et le PS. Le seul maire écolo de la capitale, Jacques Boutault (IIe), est arrivé nettement en tête, avec 33 % des voix. En revanche, le Parti de gauche n’a pas gagné son pari. La liste du PG n’a dépassé 10 % que dans le XXe arrondissement où, d’ailleurs, EELV dépasse aussi 10 %. Elle se situe ailleurs autour de 5 %. Danielle Simonnet estime cependant que « les listes du Front de Gauche représentent 10,26% du total des listes se réclamant de la gauche ».
. Lire à ce propos : Paris : les candidats au banc d’essai écologique.

- Le succès de Jacques Boutault à Paris - Le maire sortant et EELV du IIe arrondissement de Paris, Jacques Boutault, signe une belle performance contre l’UMP et le PS : 32,95 %. Une triangulaire aura lieu au second tour.

- Dominique Voynet laisse un Montreuil dans le désordre - C’est le grand flou à Montreuil (Seine-Saint-Denis), qu’a abandonné Dominique Voynet. C’était la seule ville de plus de cent mille habitants gérée par EELV.

- Le Parti de gauche satisfait des résultats des listes autonomes du PS - Selon le parti dirigé par Jean-Luc Mélenchon, « les scores à deux chiffres dans de nombreuses villes traduisent un enracinement et une nette progression, faisant ainsi du FdG l’alternative dynamique à un PS en déconfiture ».
. Grabels (Herault) : 49.97 %, Epernay (Marne) : 12.3 %, Limoux (Aude) : 11.37 %, Lanester (Morbihan) : 16 %, Nîmes (Gard) : 12 %, Avignon (Vaucluse) : 13 %, Limoges (Haute Vienne) : 14 %, Bourges (Cher) : 17 %, Amiens (Somme) : 9 %, Clermont Ferrand (Puy-de-Dôme) : 12 %, Foix (Ariège) : 17.5 % (2 élus), Tarbes (Hautes Pyrénées) : 14.50 % (3 élus), Guéret (Creuse) : 15.28 %, Vesoul (Haute Saône) : 18 %, Manosque (Alpes de Haute Provence) : 16,33 %.

- Nantes - Johanna Rolland, PS, qui succède à Jean-Marc Ayrault, en net recul sur son prédécesseur : elle recueille moins de 35 % des voix exprimées, et devra composer avec Pascale Chiron, « liste écologiste et citoyenne », 14,5 % - notamment sur le projet de Notre Dame des Landes.
. Résultats précis.

- La bonne surprise du tirage au sort - Un score très honorable à Angers, pour la liste Vivre mieux naturellement, dont la tête, Nathalie Sevaux, avait été tirée au sort : 3,29 %.

- LES MAIRES ECOLOS RE-ELUS

. Bègles (Gironde) - Noël Mamère, ex-EELV, réélu tranquillement au premier tour

. A Arcueil (Val-de-Marne), le maire écolo réélu en améliorant son score - Daniel Breuillet, maire EELV et conseiller général du Val-de-Marne, est réélu au premier tour avec 61 % des suffrages exprimés.

. Loos-en-Gohelle (Pas-de-Calais) - Jean-François Caron, le maire vert de la région, est réélu dans un fauteuil à… 100 %.

. L’Ile-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) - Michel Bourgain reconduit à 51 % des voix.

. Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) - On appelle cela « être élu dans un fauteuil » : 70,41 % pour André Aschiéri.

. Poussay (Essonne) - Tranquille pour le maire EELV Grégory Courtas, à 51 %.

- DANS LES VILLES DES GRANDS ET PETITS PROJETS INUTILES

. Notre Dame des Landes - Dans le bourg de Notre Dame des Landes, le maire sortant, opposé au projet d’aéroport, Jean-Paul Naud, l’emporte au premier tour.

. Décines - A Décines, près de Lyon, Jérôme Sturla, le maire sortant, promoteur d’un grand stade inutile, vivement contesté, est en ballotage défavorable.

. Mille Vaches - A Drucat (Somme), le maire, opposé au projet de la ferme-usine des Mille vaches, ne se représentait pas. Son premier adjoint, lui aussi opposé, Laurent Parsis, est élu au premier tour. Dans le village voisin de Buigny-Saint-Maclou, le maire sortant, Eric Mouton, favorable au projet, n’est pas réélu au premier tour.

. Dunkerque - Le maire Michel Delebarre, PS, et promoteur du projet Arena, est distancé par son ancien adjoint, Patrice Vergriette, qui est venu à la manifestation des opposants au projet.
. Résultats précis.

. Bu (Eure-et-Loir) - La maire poussait un silo géant dans l’ombre et pour la spéculation : elle est battue ! 45 % pour Evelyne Lefebvre, contre 55 % à son adversaire, Pierre Sannier.
. Résultats précis.

. Gonesse (Val d’oise) - Le maire sortant, Jean-Pierre Blazy (PS), favorable au projet Europa City, est réélu au premier tour.

. Poligny (Jura) - Le maire favorable à Center Parc, Dominique Bonnet, est aisément réélu.

. Thiverval (Yvelynes) - Seul en lice, le maire favorable au projet de golf est réélu à 100 % des voix… (40 % d’abstentions).


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Reporterre.

Lire aussi : Les écologistes font jeu égal avec le Front national.

. Pressenza.
. Graphe abstentions : Ipsos.


Pour une information libre sur l’écologie, soutenez Reporterre :

16 novembre 2019
Les Gilets jaunes ouvrent une Maison des peuples à Paris XXe
16 novembre 2019
Au Brésil, la marée noire dévaste les côtes et le gouvernement ne fait rien
16 novembre 2019
Radio Bambou - L’étrange voyage de Bambou… à l’intérieur d’un pain !




Du même auteur       Camille Martin (Reporterre)