En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon

Durée de lecture : 2 minutes

28 septembre 2020



Le week-end des 26 et 27 septembre 2020, à Aix-la Chapelle (Allemagne), près de 3.000 activistes pour la justice climatique ont bloqué, seize heures durant, les infrastructures d’exploitation du charbon et de gaz dans le bassin minier de Rhénanie, en Allemagne. C’était la septième édition de cette action.

Cette année, ils visaient les centrales à charbon de Neurath, Niederaußem et Weisweiler. Alimentées par trois gigantesques mines à ciel ouvert, exploitées par la compagnie d’électricité RWE, elles émettent à elles seules 75 millions de tonnes de CO2 par an.

L’Allemagne a adopté un plan national de sortie du charbon le 3 juillet dernier, mais les militants sont mécontents du calendrier retenu par les autorités, lequel s’étale… jusqu’en 2038. Un rythme qu’ils jugent incompatible avec le respect des engagements pris par l’Allemagne lors de l’Accord de Paris, en 2015, visant à maintenir le réchauffement en deçà de 1,5 °C.

« Lorsque les lois échouent, les activistes bloquent », ont répondu les participants à l’action Ende Gelände 2020. Afin de tenir compte de la crise sanitaire, les activistes logeaient sur plusieurs camps de base n’excédant pas 100 personnes, et se sont ensuite répartis en quatorze cortèges, contre cinq habituellement.

Partis à l’aube le samedi 26 au matin, les activistes ont occupé la centrale à charbon de Weisweiler, la centrale de Frimmersdorf, la soute à charbon de Garzweiler, les voies de chemin de fer, les courroies de transport de lignite mais aussi la centrale à gaz de Lausward et le chantier d’un gazoduc.

« Le gaz propre est un sale mensonge », a expliqué l’une des porte-parole, Kim Solievna. « La sortie du charbon ne doit pas devenir la porte d’entrée de gaz », souligne le collectif.

Des dizaines de personnes ont également occupé et rouvert symboliquement l’auberge du village de Keyenberg. Voisin de la mine, ce village a été évacué et est aujourd’hui menacé de destruction. Keyenberg n’est pas la seule commune victime des appétits industriels pour le lignite : les députés allemands ont entériné, à partir de 2024, la destruction de cinq villages à proximité, et près de 1.500 habitants sont concernés.

Selon un communiqué des organisateurs, les actions de blocage et d’occupation qui se sont déroulées ce week-end « ont fait l’objet d’une répression sévère. Des centaines de policier.e.s étaient mobilisé.e.s. Les forces de l’ordre, parfois à cheval, ont eu recours aux matraques, gaz lacrymogènes et étaient parfois escortés de chiens sans muselière. Plusieurs militant.e.s ont été placé.e.s en garde à vue, d’autres ont été blessé.e.s ».

  • Source : Reporterre
  • Photo : © Nora Boerding pour Ende Gelände




Lire aussi : En Allemagne, les activistes d’Ende Gelände repartent au charbon


30 octobre 2020
La loi réautorisant les néonicotinoïdes définitivement adoptée
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Des maires autorisent l’ouverture des commerces non alimentaires
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Plusieurs manifestations contre le confinement en France
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
30 octobre 2020
Dans le Lot, un projet agrivoltaïque divise Montcuq-en-Quercy-Blanc
Reportage
28 octobre 2020
Dans le Gard, la délicate cohabitation avec un géant des pesticides
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Luttes