En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface

Durée de lecture : 1 minute

29 septembre 2020



Même si l’Allemagne s’est engagée à fermer ses dernières centrales nucléaires en 2022, elle croule comme la France sous le poids de ses déchets radioactifs. Elle en compte plus de 27.000 m3 et a opté pour un stockage en couche géologique profonde.

Lundi 28 septembre 2020, la société fédérale en charge de la gestion des déchets (BGE) a rendu public un rapport intermédiaire qui identifie les futurs sites propices à l’enfouissement des déchets radioactifs. 90 territoires ont été sélectionnés, et selon elle, 54 % de la superficie du pays est adapté à l’hébergement d’un site de stockage de ce type.

Ce rapport est la première étape d’un long processus. Le lieu sera définitivement choisi en 2031 en vue d’un stockage effectif en 2050. Mais la bataille politique, elle, a déjà commencé. La Bavière a vivement critiqué le rapport qui rend deux tiers du Land éligible à l’accueil de déchets nucléaires. Elle refuse qu’un site de stockage soit construit sur son territoire.

Derrière les questions techniques relatives à la qualité des différents sols se pose aussi des enjeux liés à l’acceptabilité sociale des populations. Le site historique de Gorleben, au nord du pays, identifié depuis les années 1970 pour accueillir les déchets a finalement été retiré de la liste. Sur place, la pression est forte. Les manifestations n’ont cessé de s’enchaîner dans ce petit village de 700 habitants pour contester l’enfouissement des déchets radioactifs. Localement, l’obstination des antinucléaires a payé.

  • Source : Reporterre
  • Photo : Centrale nucléaire. Illustration. Pixabay




Lire aussi : En Allemagne, la gestion des déchets radioactifs dans l’impasse


30 octobre 2020
La loi réautorisant les néonicotinoïdes définitivement adoptée
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Des maires autorisent l’ouverture des commerces non alimentaires
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Plusieurs manifestations contre le confinement en France
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires Nucléaire

THEMATIQUE    Énergie
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien
28 octobre 2020
Le plus grand dépôt de méthane gelé au fond de l’Arctique commencerait à se libérer
Info
30 octobre 2020
Dans le Lot, un projet agrivoltaïque divise Montcuq-en-Quercy-Blanc
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires Nucléaire



Sur les mêmes thèmes       Énergie