Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Climat

En Arctique, des températures supérieures de 20 °C aux normales saisonnières

La région Arctique aura connu cet automne des températures record et un recul sans précédent de la banquise, du fait d’un « cercle vicieux » qui s’annonce de plus en plus fréquent avec le réchauffement climatique.

« Près de zéro degré Celsius au pôle Nord, soit 20 °C au-dessus de la moyenne !, a relevé à la mi-novembre l’Institut météorologique danois (DMI). Et sur ces quatre dernières semaines, le thermomètre est resté 9 à 12 °C au-dessus de la normale. » Conséquence : une banquise au plus bas, dans une région dont le sort a un impact majeur sur l’ensemble de la planète et qui se réchauffe déjà habituellement deux fois plus vite que le reste du monde.

À la fin de l’été, l’étendue des glaces arctiques était déjà la deuxième plus faible jamais enregistrée (4,14 millions de km²), après celle de 2012, selon le Centre de données sur la neige et la glace (NSIDC) des États-Unis. En octobre, elle n’était remontée qu’à 6,4 millions de km², soit un tiers de moins que la moyenne entre 1981 et 2010 : c’est la plus faible superficie pour cette saison depuis le début des relevés satellitaires en 1979.

La climatologue Valérie Masson-Delmotte n’est pas surprise : « C’est un record remarquable. Il peut être lié aussi à l’aléa de la météo, mais c’est le type de choses auxquelles on s’attend dans un climat qui se réchauffe. »

-  Source : Romandie

-  Video de la NASA sur l’évolution de la banquise arctique, d’où est tirée l’image illustrant cette brève.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende