Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefClimat

En Belgique, activistes du climat et Gilets jaunes unis dans des actions contre les multinationales

Nous avons reçu ce communiqué :

« Ce lundi 18 mars depuis 7h15, 150 activistes de Act for Climate Justice
et des gilets jaunes ont bloqué le centre d’investissement de BNP
Paribas Fortis à Bruxelles. Ces collectifs se sont alliés pour réclamer
une justice sociale, climatique et fiscale, pour que chaque citoyen.ne
puisse vivre dignement.

Ces dernières 24h, des actions ont eu lieu toute la Belgique. Dans la
nuit de dimanche à lundi, le site de l’entreprise Total à Feluy a été
bloqué et plus de 250 distributeurs bancaires ont été recouverts de
plaquettes autocollantes avec le message “Les banques financent la fin
du monde et volent nos fins de mois - Agissons pour ne pas leur laisser
ce pouvoir.”
Des groupes provinciaux de gilets jaunes de Wallonie,
Flandre et Bruxelles, ainsi que des militant.e.s du Front Social avaient
rejoint ces actions. À Bruxelles, 150 activistes d’Act for Climate
Justice sont restés enchaîné.e.s pendant 5h à des tubes et des barils de
béton devant le centre d’investissement de BNP Paribas Fortis. À 12h00,
les militant.e.s ont constaté que le bâtiment de BNP resterait fermé. Le
blocage a donc été levé.

Selon les activistes et les Gilets jaunes, les responsables des
inégalités sociales et du changement climatique sont les mêmes : les
entreprises multinationales et le secteur financier qui détruisent la
planète et exploitent les travailleurs.ses dans le but de maximiser
leurs profits. Le GIEC insiste sur la nécessité de rompre notre
dépendance aux énergies fossiles. Malgré ces avertissements, les
principales banques belges investissent des milliards dans ce secteur,
empêchant tout changement ambitieux. Pour les participant.e.s aux
actions de ce lundi, les mesures gouvernementales pour l’environnement
doivent être financées par les entreprises responsables du changement
climatique, et non par les plus précaires. Ils dénoncent avec force
"l’hypocrisie de BNP qui annonce cette semaine devoir fermer quelques
267 agences entraînant la suppression de 2200 emplois alors même que
leurs bénéfices net dépassent les 1,8 milliards en 2018".
Camille, porte-parole de l’action à Bruxelles, ajoute : ”Il est urgent d’arrêter les
investissements dans les énergies fossiles. Puisque les banques et le gouvernement ne bougent pas, nous sommes dans l’obligation de les arrêter nous-mêmes, en utilisant nos corps.”

Act for Climate Justice et Actions citoyennes contre les mesures gouvernementales appellent toute personne intéressée à les rejoindre, à amplifier les convergences pour renforcer le rapport de force avec les
criminels climatiques. En attendant les prochaines actions, ils
appellent la population à s’informer et à continuer à agir via le site
www.wakeupyourbank.be

• Infos et images sur : https://www.facebook.com/ActForClimateJustice/

Alors que nous faisons face à des défis environnementaux toujours plus pressants, nous espérons que vous partagez notre engagement pour une information claire et indépendante sur l’écologie.

Nous sommes convaincus que l’accès à une information pour tous est primordial en ces temps d’urgence environnementale et sociale. C’est pourquoi notre travail, en accès libre, repose uniquement sur la générosité de personnes concernées et engagées comme vous.

Votre précieuse aide permet à plus de 2 millions de personnes chaque mois de s’informer sur l’écologie, quelle que soit leur situation financière.
L’indépendance de Reporterre est sa force. Géré par une association à but non lucratif, le média n’est ni soutenu par des propriétaires milliardaires, ni par des actionnaires, et n’affiche aucune publicité.
Ainsi, contrairement à de nombreux autres médias, Reporterre n’est et ne sera jamais à vendre. Notre but n’est pas de faire des profits ou de servir des intérêts particuliers, mais de mettre en lumière les enjeux écologiques.

Quel que soit le montant que vous donnez, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission d’information pour les années à venir. Si vous le pouvez, choisissez un soutien mensuel, à partir de seulement 1€. Cela prend moins de deux minutes, et vous aurez chaque mois un impact fort en faveur d’un journalisme indépendant dédié à l’écologie. Merci.

Soutenir Reporterre

Abonnez-vous à la lettre d’info de Reporterre
Fermer Précedent Suivant

legende