Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Forêts tropicales

En Equateur, un tribunal interdit l’exploitation pétrolière sur les terres des indigènes Waorani

Les indigènes Waorani, peuple de chasseurs en Equateur, ont remporté le 26 avril une première bataille judiciaire contre l’industrie pétrolière : un jugement vient de suspendre l’exploitation pétrolière sur leurs terres en Amazonie et pourrait retarder l’exploitation d’autres gisements d’hydrocarbures dans la région.

Au terme de deux semaines de délibéré, le tribunal pénal de Puyo (centre) a validé leur recours contre le projet du gouvernement d’ouvrir 1.800 km2 de leur territoire à l’exploitation pétrolière, car ce projet est contraire au droit constitutionnel des peuples à être consultés sur l’extraction de ressources non renouvelables dans leur habitat. Les Waoranis,au nombre d’environ 4.800, sont propriétaires d’environ 8.000 km2 de jungle, une petite partie de l’Amazonie équatorienne. La loi reconnaît leur souveraineté, cependant le sous-sol appartient à l’État.

Le tribunal a enjoint à l’État de mener une nouvelle consultation publique conforme aux exigences de la Cour interaméricaine des droits de l’Homme, qui siège à San José, la capitale du Costa Rica.

Ce jugement, qui constitue « un précédent important pour l’Amazonie », d’après l’avocate des plaignants, Lina Maria Espinosa, pourra faire l’objet d’un appel des ministères concernés, Énergie et Environnement, ainsi que du ministère public.

Source : E.S. avec Amazon Frontlines

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende