En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam

Durée de lecture : 3 minutes

31 mars 2020



Le Conseil de l’Union européenne (UE) a donné son feu vert, ce lundi 30 mars, à la conclusion d’un accord de libre-échange entre l’UE et le Vietnam. Cette décision ouvre la voie, du côté de l’UE, à l’entrée en vigueur de l’accord, après le vote favorable du Parlement européen, en février dernier.

Une fois que l’Assemblée nationale vietnamienne aura également ratifié l’accord, celui-ci pourra entrer en vigueur, « très probablement au début de l’été 2020 », a indiqué le service presse du Conseil de l’UE.

L’accord prévoit l’élimination presque complète (99 %) des droits de douane entre les deux blocs, afin, notamment, d’ouvrir « les marchés vietnamiens des services et des marchés publics aux entreprises de l’UE ». « L’accord de libre-échange comprend des engagements visant à mettre en œuvre les normes fondamentales de l’Organisation internationale du travail et les conventions des Nations unies relatives, par exemple, à la lutte contre le changement climatique ou à la protection de la biodiversité », a précisé le service presse du Conseil de l’UE.

Des engagements qui n’ont pas convaincu Maxime Combes, économiste et prote-parole d’Attac : « En pleine crise du Covid-19 face à laquelle l’UE se disloque, le Conseil européen vient de donner son feu vert définitif à l’accord de commerce UE-VIETNAM qui va approfondir cette mondialisation qui est aujourd’hui mise à l’index de toute part », a-t-il tweeté.

Dans une déclaration publiée le 10 février 2020, 68 organisations de toute l’Europe demandaient aux membres du Parlement européen de ne pas ratifier cet accord de libre-échange, qui ne répond « pas pas aux défis urgents auxquels l’UE et le Vietnam sont confrontés » et qui n’est « pas compatibles avec un “Green Deal” qui ferait de l’action écologique une véritable priorité ».

  • Source : Reporterre

Puisque vous êtes ici…
… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.
Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez SOUTENIR REPORTERREET CELA NE PREND QUUNE MINUTE, ICI. Merci.







5 juin 2020
Le mois de mai 2020 a battu un record de chaleur
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
La sixième extinction de masse s’accélère à un rythme vertigineux
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Disparition de l’élevage et concentration des fermes : la Safer s’inquiète
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Les piscines de matières radioactives de La Hague risquent la saturation, selon l’ASN
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Le printemps 2020 est le deuxième plus chaud enregistré en France
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Sécheresse : neuf départements connaissent déjà des restrictions d’eau
Lire sur reporterre.net
2 juin 2020
En Amazonie, une campagne pour protéger les Yanomami du Covid-19 et des orpailleurs est lancée
Lire sur reporterre.net
2 juin 2020
Des militants recouvrent des publicités en soutien à Alex Montvernay, jugé mardi 2 juin
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Des oiseaux englués dans du pétrole plus d’un an après le naufrage du « Grande America »
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Uber balance des dizaines de milliers de vélos Jump à la décharge
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
La COP26 de Glasgow reportée à novembre 2021
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
En Belgique, action de détournement publicitaire au nom de la priorité climatique
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Actions antinucléaires à Paris, Lyon et dans la Drôme pour réclamer la fermeture de la centrale du Tricastin, âgée de 40 ans
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
« Le Monde d’après » : une floraison de propositions
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
L’Autorité de sûreté nucléaire pointe un recul de la rigueur chez EDF
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Traités de libre-échange

THEMATIQUE    Économie
14 avril 2020
La solidarité, vaccin et remède contre la pandémie
Tribune
5 juin 2020
Incendie de Lubrizol : les sénateurs critiquent sévèrement l’action gouvernementale
Info
4 juin 2020
Comédienne, je ne veux pas que les théâtres rouvrent
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Traités de libre-échange



Sur les mêmes thèmes       Économie