Extinction Rebellion a saboté 3.600 trottinettes électriques en soutien à la grève générale

Durée de lecture : 2 minutes

5 décembre 2019



- Communiqué d’Extinction Rebellion

« Ce matin (jeudi 5 décembre], Extinction Rébellion a organisé une opération de mise hors service de 3.600 trottinettes électriques en libre-service à Paris, Bordeaux et Lyon en recouvrant leur QR code pour les rendre inutilisables.

Contrairement à leur image de mode de déplacement "doux" et "vert", les trottinettes électriques sont une catastrophe écologique. En raison de leur production très énergivore, de leur faible durée de vie, et de la nécessité de les transporter tous les soirs pour les recharger, elles émettent en moyenne 202g de CO2 [1] par passager et par mile parcouru [ soit 126 g de CO2 par kilomètre, NDLR].

Leurs batteries au lithium sont produites dans des conditions destructrices pour la nature et les êtres humains [2], et ne sont pas forcément recyclées.

Contrairement à une croyance répandue, la trottinette électrique en libre-service ne permet pas de faire diminuer l’usage de la voiture. Les études à ce sujet montrent qu’elles remplacent majoritairement les trajets effectués à pieds ...[3]

Les trottinettes électriques en libre service doivent être rechargées tous les soirs. Parfois par des employé.e.s mais le plus souvent par des auto-entrepreneurs, qui collectent les trottinettes en camion pour les recharger chez elle.eux au en fin de soirée et les remettent en place.

Les trottinettes électriques en libre-service sont un désastre écologique et social dont nous ne voulons pas.

Aujourd’hui, elles ont de plus été utilisées comme "briseurs de grève". La RATP a en effet établi un partenariat avec des opérateurs de trottinettes électriques en libre-service afin de "proposer d’autres modes de transport."
Nous avons donc agi aussi en solidarité avec les grévistes des transports et toutes les travailleuses et travailleurs aujourd’hui en lutte pour la justice et la dignité.

Aujourd’hui, nous avons mis hors-service 3.600 trottinettes électriques en libre service :
- 2.020 à Paris
- 90 à Bordeaux
- 1.500 à Lyon

Nous renouvellerons cette opération jusqu’à mettre ces jouets des capitalistes verts hors de nos villes. Nous voulons des villes plus conviviales, moins rapides, avec des rapports humains apaisés, des transports doux et réellement écologiques.

[1] Are e-scooters polluters ? The environmental impacts of shared dockless electric scooters
[2] The spiralling environnmental cost of our lithium battery addiction
[3] Usages et usagers des trottinettes électriques en free-floating en France - 6t-bureau de recherche, 2019 »

- Source : Courriel à Reporterre





Lire aussi : Les start-up de trottinettes électriques utilisées pour briser la grève du 5 décembre

Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute - ICI. Merci.



30 octobre 2020
La loi réautorisant les néonicotinoïdes définitivement adoptée
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Des maires autorisent l’ouverture des commerces non alimentaires
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Plusieurs manifestations contre le confinement en France
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Transports

THEMATIQUE    Luttes
27 octobre 2020
À La Réunion, mobilisation pour sauver le « Ti coin charmant », un riche jardin côtier
Tribune
31 octobre 2020
L’Anses confirme le potentiel nuisible des masques Dim
Info
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Transports



Sur les mêmes thèmes       Luttes