Fessenheim : l’État promet 400 millions d’euros à EDF, des associations portent plainte

Durée de lecture : 1 minute

16 novembre 2019

À quelques mois de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, prévue le 22 février 2020 pour le premier réacteur et le 30 juin 2020 pour le second, une plainte a été déposée ce jeudi 14 novembre devant la Commission européenne. Sortir du nucléaire dénonce le protocole d’indemnisation signé entre EDF et l’État français le 27 septembre 2019 et demande l’ouverture d’une enquête pour « aide d’État ».

Soutenue par Alsace Nature et Stop Fessenheim, l’association s’oppose aux deux volets de l’indemnisation qui prévoient :
- 400 millions d’euros versés « sur une période de quatre ans suivant la fermeture de la centrale ». Ce versement initial comprend notamment les dépenses de post-exploitation ainsi que les coûts de démantèlement et de reconversion du personnel.
- D’autres versements ultérieurs, chiffrés à environ 4 milliards d’euros selon Sortir du nucléaire, permettront de couvrir un « éventuel manque à gagner ». Cette somme comprend « les bénéfices qu’auraient apportés les volumes de production futurs (...) jusqu’en 2041 », selon EDF.

En soulignant le manque à gagner, « EDF fait l’hypothèse que la centrale pourrait fonctionner jusqu’à 64 ans alors qu’elle est grabataire », déclare André Hatz, le président de Stop Fessenheim. Les associations alsaciennes qui ont lutté pour la fermeture de la centrale déplorent une « indemnisation complètement disproportionnée. À quoi s’ajoute le coût du démantèlement qu’EDF aurait dû faire un jour ou l’autre ».



Lire aussi : La centrale nucléaire de Fessenheim sera définitivement arrêtée en juin 2020


1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Michel Tibon-Cornillot, penseur du « déferlement des techniques », est mort du Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Les dépenses françaises pour la bombe atomique pourraient financer 100.000 lits de soins intensifs
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Aux États-Unis, en raison du coronavirus, l’administration suspend les contrôles environnementaux
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En pleine crise du Covid-19, les entreprises se préparent à verser des dividendes record
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

31 mars 2020
Au Québec, la crise du coronavirus pourrait ouvrir « le grand chantier de l’autosuffisance » alimentaire
Info
31 mars 2020
La SNCF « rechigne » à protéger les cheminots contre le coronavirus
Info
1er avril 2020
Confinés à quai, les marins ne vont plus au grand large
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire