Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Climat

Hulot annonce quatre mesures pour le climat

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique a annoncé ce lundi 18 septembre dans une interview à Libération les quatre premières mesures du plan climat orientées vers les « ménages modestes ». Ces mesures constituent ce qu’il appelle « le paquet solidarité climatique ».

« La première mesure, c’est la prime à la conversion des véhicules. Pour ceux qui veulent passer d’un vieux véhicule polluant à une voiture thermique à faible émission de CO2. A partir de 2018, la prime de 500 euros à 1.000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d’avant 1997 ou diesel d’avant 2001 (...) Et pour tous ceux qui souhaitent passer à l’électrique, la prime à la conversion sera de 2.500 euros. »

La deuxième mesure concerne le « chèque énergie » qui après avoir été expérimenté dans quatre départements va être « étendu ». « Il devrait permettre d’aider 4 millions de ménages aux revenus très bas à payer leur facture d’énergie » (gaz, électricité, fioul, bois…). Le ministre estime que 4 millions de foyers sont concernés, touchant moins de 16.100 euros annuels dans le cas d’un couple avec deux enfants, ou 7.500 euros annuels pour un célibataire. Désormais, « le chèque sera versé automatiquement, selon un barème allant de 48 à 227 euros par an. Le montant moyen visé s’élève à 150 euros environ. À compter de 2019, il sera revalorisé et passera à 200 euros par an en moyenne ».

La troisième mesure concerne le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) puisqu’à partir 2019, il sera transformé en prime, versée dès que les travaux seront achevés.

Enfin, au travers du dispositif des certificats d’économie d’énergie, une aide sera donné aux « ménages aux revenus les plus modestes qui veulent changer une chaudière au fioul très polluante, à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur. Cela pourra représenter jusqu’à 3 000 euros ».

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende