Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie, poussée vers la sortie

Durée de lecture : 3 minutes

7 février 2020



Le conseil d’administration d’Engie a décidé de ne pas renouveler le mandat de la directrice générale Isabelle Kocher, qui doit prendre fin en mai, a annoncé jeudi 6 février le géant de l’énergie. « Le conseil d’administration a considéré que l’approfondissement de la stratégie nécessitait un nouveau leadership. Il a décidé de ne pas proposer le renouvellement de ce mandat d’administrateur à l’occasion de la prochaine assemblée générale, ce qui mettra fin à ses fonctions de directrice générale », a indiqué le groupe dans un communiqué.

« Isabelle a conduit des réalisations très positives, mais elle n’a pas réussi à démontrer qu’elle était la bonne personne pour approfondir la mise en œuvre de cette transformation », a réagi Jean-Pierre Clamadieu, le président du conseil d’administration auprès du journal Les Échos. « Nous reconnaissons qu’elle a été une très bonne initiatrice de la transformation de l’entreprise, a-t-il poursuivi. Mais le conseil a jugé que nous avons pris du retard en quatre ans dans le domaine des activités de génération d’électricité et d’infrastructures gazières, qui représentent aujourd’hui 80 % de nos profits. » Il cite aussi l’incertitude sur l’avenir de l’activité nucléaire en Belgique ou sur la place du gaz en France.

Dans un tweet, l’eurodéputé EELV Yannick Jadot a demandé « au gouvernement, à Emmanuel Macron, de soutenir publiquement cette transition énergétique et cette femme de courage » qui « bouscule tout le monde ».

Économiste et porte-parole d’Attac, Maxime Combes a pour sa part estimé dans un thread que faire d’Isabelle Kocher « le parangon absolu de l’écologie » était une « erreur factuelle ». « Engie, c’est le gaz, pas la transition vers le zéro fossile ; du lobbying intense contre les énergies renouvelables ; et du greenwashing », a-t-il dénoncé. « Engie a continué à construire des centrales au charbon, comme dans le port de Safi, au Maroc, et opère encore des centrales à charbon dans plusieurs autres pays et la compagnie parisienne de chauffage urbain brûle toujours du charbon. Par ailleurs, Engie n’a réellement fermé qu’une poignée de centrales à charbon : la majorité des ex-centrales d’Engie ont été revendues », a-t-il poursuivi. Avant d’attaquer la politique de développement du gaz d’Engie : « C’est oublier un peu vite (comme le fait la tribune en soutien à Isabelle Kocher dans Les Échos) que le gaz est une énergie fossile. De nombreuses études récentes montrent que l’empreinte carbone du gaz et le forçage radiatif sont largement sous-estimés. Ainsi, l’empreinte carbone du gaz de schiste pourrait in fine être supérieure à celle du charbon. Or, il se trouve qu’Engie a fortement contribué, par ses investissements initiaux, à encourager et permettre l’import de gaz naturel liquéfié des États-Unis (ou l’on produit du gaz de schiste) et que ses infrastructures en Europe permettent de le réceptionner et le distribuer… »

  • Sources : 20 Minutes et Twitter
  • Photo : Isabelle Kocher en novembre 2018. Wikipedia (Jérémy Barande/École polytechnique Université Paris-Saclay/CC BY-SA 2.0)





21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Énergie
19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête
21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Énergie