Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

Culture et idées

L’An 02 est mort, vive L’An 02 !

Il y a quatre ans, nous lancions la revue L’An 02, une folle aventure collective, notre façon à nous d’agir sur l’avenir. On vous invitait alors à faire un pas de côté, on vous promettait de sauver le monde, les glaciers et les abeilles, on vous incitait à bousculer vos imaginaires pour briser les chaînes de l’écologie raisonnable. Nous voulions l’impossible : un objet chic mais pas cher, engagé mais accessible. On a essayé, on l’a fait. Quatre années de travail à confectionner cette revue et ses soixante pages en couleurs : des chroniques, des reportages, des lectures et un dossier. Sept numéros à explorer et à défricher les interstices de l’écologie politique, à ouvrir des brèches ici ou là, à imaginer et (ré)inventer une écologie qui redonne du sens à l’existence.

Aujourd’hui, L’An 02 est contraint de s’arrêter, les énergies s’épuisent, les dettes s’accumulent, il ne reste plus que quelques survivants. Alors si vous avez aimé notre travail, si vous souhaitez le faire découvrir à vos ami·e·s, si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’y jeter un coup d’œil, c’est le moment où jamais. On a sept numéros à vendre, intemporels et impertinents. Dans le désordre, c’est 7 euros l’un, 10 euros les deux et 30 euros la collection complète. Pas le temps de lire ? Pas le budget pour l’acheter ? N’hésitez pas, faites-nous signe et on distribuera les ressources à la napolitaine, avec des numéros « suspendus ».

Faites-vous plaisir, soyez des indigènes refusant la nostalgie d’une monde illusoire qui démantèle nos vies avec des ersatz de pacotille. Il est toujours urgent de crier haut et fort : « On débranche tout, on réfléchit, et c’est pas triste ! »


L’An 02, revue semestrielle éditée par « Les ami·e·s de l’An 02 », 60 p., 7 euros

-  Toutes les infos ici

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende