L’Anses annonce le retrait de 36 produits à base de glyphosate

Durée de lecture : 2 minutes

9 décembre 2019

Lundi 9 décembre, l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, a annoncé le retrait des autorisations de mise sur le marché de 36 produits à base de glyphosate et le refus d’autoriser 4 nouveaux produits, « les données fournies par les industriels ne permettant pas de statuer sur leur éventuelle génotoxicité ». « Ces produits représentaient en 2018 près des trois quarts des tonnages de produits à base de glyphosate vendus en France, pour des usages agricoles et non agricoles », a précisé l’Agence. Ces produits ne pourront plus être utilisés à partir de la fin 2020.

À la suite à la réapprobation pour cinq ans de la substance active par l’Union européenne en 2017, l’Anses a procédé au réexamen des autorisations de mise sur le marché des produits à base de glyphosate commercialisés en France.

Pour commercialiser leurs herbicides, les industries chimiques doivent en effet obtenir des autorisations de mise sur le marché, délivrées par l’Anses. Or, les critères pour autoriser un produit à base de glyphosate ont été durcis en 2017 au niveau européen, « avec davantage d’exigences impliquant la fourniture de données supplémentaires concernant les risques pour la santé et l’environnement, notamment en matière de génotoxicité de l’ensemble des composants des produits à base de glyphosate », a expliqué l’Anses. Certains produits n’ont donc pas passés la nouvelle barre.

Actuellement, 69 produits à base de glyphosate sont disponibles sur le marché en France et ont fait l’objet d’une demande de renouvellement de leur autorisation. Par décision de l’Anses, 36 de ces produits vont être retirés du marché et ne pourront plus être utilisés à compter de fin 2020, en raison de l’insuffisance ou de l’absence de données scientifiques permettant d’écarter tout risque génotoxique. L’Agence doit examiner d’autres dossiers, d’ici la fin 2020.

« Générations futures se réjouit de ces premières décisions de retrait d’autorisation de mise sur le marché. Elles confirment que l’innocuité des herbicides à base de glyphosate… est un mythe », a déclaré François Veillerette, directeur de Générations futures, dans un communiqué.

  • Source : Anses et Générations future
  • Photo : le mouron des oiseaux ou stellaire intermédiaire, morgeline (Stellaria media) est considérée comme une adventice (une « mauvaise herbe »). Wikimedia (Lazaregagnidze/CC BY-SA 4.0)



23 janvier 2020
Le gendrame du nucléaire réclame plus de « rigueur industrielle » aux acteurs de la filière
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Des parlementaires, des écologistes et des syndicalistes réagissent à la menace d’une privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales et l’Aude en vigilance rouge inondations
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
Un Code de la liberté de la presse pour la police
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
EDF a proposé une liste de 14 réacteurs nucléaires à démanteler avant 2035
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
La France baisse ses ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
À Paris, des enfants contre les voitures
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Pour créer une réserve pour les tigres, des communautés indiennes sont expulsées de leurs terres
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Rapport Oxfam : Les milliardaires français plus ultra-riches que jamais
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2020
Européens, Étasuniens et Chinois prévoient de moins prendre l’avion en 2020
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Les militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Cattenom condamnés à des amendes
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
2019, deuxième année la plus chaude de l’histoire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Huit décrocheurs de portraits condamnés en appel
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
85 % des endives sont des OGM, dénonce la Confédération paysanne
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
De la pluie attendue dans des régions australiennes touchées par les feux
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

24 janvier 2020
Des habitants d’un village du Nord se dressent contre un pylone de téléphone
Enquête
23 janvier 2020
En Australie, « il faudrait des jours de pluie diluvienne pour stopper les feux »
Info
23 janvier 2020
Le gouvernement accélère la privatisation de l’Office national des forêts
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Pesticides