L’administration Trump restreint les données utilisables pour la politique de l’environnement

Durée de lecture : 1 minute

9 mars 2020



L’Agence américaine pour l’environnement (EPA) a publié mardi 3 mars un projet de règlement limitant la prise en considération de preuves scientifiques par l’EPA pour ses travaux.

En vertu de ce règlement, proposé pour la première fois par l’ancien administrateur de l’EPA Scott Pruitt en 2018 et officiellement appelé « Renforcer la transparence dans les sciences réglementaires », l’EPA ne peut utiliser que les études scientifiques dont les données sont accessibles pour le public.

La modification publiée élargirait la règle pour qu’elle s’applique non seulement lorsque l’agence envisage une nouvelle règle ou un nouveau règlement, mais à toutes les activités de l’EPA, y compris lorsque l’EPA partage "des informations scientifiques importantes".

Betsy Southerland, ancienne fonctionnaire de l’Office de l’eau de l’EPA, indique à Bloomberg News : "L’EPA ne pourrait pas s’appuyer sur une étude sur l’élévation du niveau de la mer dans les communautés côtières si cette étude n’est pas disponible gratuitement" pour le public.

Pour les critiques, cette nouvelle règle, que l’EPA prévoit de rendre effective dans quelques mois, risque de minimiser les effets des polluants, des produits chimiques et autres menaces pour la santé publique. Elle pourrait aussi ouvrir la porte à des études financées par l’industrie dont les chercheurs pourront rendre publiques leurs données, les rendant ainsi utilisables par l’EPA.

Pour Rebecca Leber, reporter environnemental de Mother Jones, ce projet, qualifié d’ "absurde et dangereux" par l’Union of Concerned Scientists, est " le plus problématique de l’administration Trump".

-* Source : Common dreams

-* Photo : Marche à San Francisco le 22 avril 2017 (Matthew Roth / Flickr)





Lire aussi : Trump livre les parcs nationaux américains à l’extractivisme


22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    International
21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien
26 septembre 2020
Mobilisation climat : faisons place à la vie
Tribune
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête


Sur les mêmes thèmes       International