L’agriculture bio devrait bénéficier de 1,1 milliard d’euros

Durée de lecture : 2 minutes

6 avril 2018



Selon une information donnée par Le Figaro et confirmée par l’AFP, le gouvernement prévoit une enveloppe de 1,1 milliard d’euros pour développer l’agriculture biologique en France dans les cinq ans. Le gouvernement, qui revendique ainsi une augmentation de 62 % de l’enveloppe par rapport au précédent plan ambition bio, espère faire passer de 6,5 à 15 % les terres cultivées en bio d’ici à la fin du quinquennat.

Il souhaite ainsi permettre à l’agriculture française de mieux répondre à l’explosion de la demande de produits bio en France. Actuellement, la France importe près de 30 % des produits bio qu’elle consomme.

La Fnab (Fédération nationale de l’agriculture biologique), principal syndicat des agriculteurs bio, s’est déclarée satisfaite par cette nouvelle. Elle dénonçait depuis plusieurs mois la baisse des aides bio, et avait annoncé, lors du salon de l’agriculture, un trou de 800 millions d’euros pour être en cohérence avec l’objectif de 15 % de surfaces agricoles utiles bio d’ici 2022.

« Il ne reste aujourd’hui que 65 millions d’euros de fonds public pour financer la bio jusqu’en 2020, nous ne pouvons donc que nous réjouir de ces annonces que nous appelions de nos vœux depuis maintenant un an et qui sont à la hauteur des enjeux de développement de l’agriculture biologique », estime Stéphanie Pageot, présidente de la Fnab.

Le syndicat souligne cependant que les aides annoncées continuent de se concentrer sur la conversion, et que la suppression de l’aide au maintien en agriculture biologique semble toujours d’actualité. Par ailleurs, sur la somme 1,1 milliard d’euros, la Fnab s’estime « en droit de s’interroger » sur la provenance de 630 millions d’euros. Ceux-ci viendraient de fonds européens qui ne sont normalement pas réservés à la bio, mais plus largement aux aides agri-environnementales versées aux agriculteurs.

Le syndicat rappelle enfin que « 2,5 milliards d’euros sont encore dépensés chaque année pour soutenir des pratiques agricoles qui font peser sur la collectivité leurs coûts sanitaire, économique et environnemental ».





Lire aussi : Le gouvernement réduit les aides à l’agriculture bio


29 septembre 2020
En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune
29 septembre 2020
Sites dangereux : « On rogne sur le droit plutôt que recruter des inspecteurs »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Agriculture