Le gouvernement réduit les aides à l’agriculture bio

28 juillet 2017

- 28 juillet - Le gouvernement refuse de soutenir l’agriculture biologique, selon la FNAB (Fédération nationale de l’agriculture biologique). Dans un communiqué publié jeudi 28 juillet, elle explique : « La FNAB demandait un fléchage de 3 % a minima du 1er pilier vers le 2nd pilier de la PAC [politique agricole commune] pour les seules aides bio afin que l’Etat puisse honorer ses engagements et financer les nouvelles demandes d’aides (conversion et maintien) sur la 2e partie de la programmation (2017 à 2020). Le ministre Stéphane Travert a décidé de transférer 4,2 % seulement du 1er pilier vers le 2nd pilier pour financer à la fois les MAEC (mesures agro-environnementales et climatiques), les ICHN (indemnités compensatoires des handicaps naturels) et les aides à la bio, un montant que tous les acteurs du monde agricole savent très nettement insuffisant. (...) Cette décision vient contredire les promesses de campagne du Président de la République. » La fédération conclut : « Tout porte à croire que les états généraux de l’alimentation ne seront qu’une mascarade. »

- 27 juillet - « Alors que l’agriculture biologique connaît un développement sans précédent – 21 fermes bio se créent chaque jour –, l’enveloppe versée par Bruxelles au titre de la politique agricole commune (PAC) pour soutenir ce mouvement est déjà épuisée, et nous ne sommes qu’à mi-parcours de la programmation 2015-2020 », explique à La Croix Stéphanie Pageot, présidente de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB).

« La solution serait de prendre à l’agriculture conventionnelle pour donner à l’agriculture biologique. La France reçoit chaque année 7,5 milliards d’euros au titre du 1er pilier de la PAC – aides directes pour soutenir le revenu des exploitants – et 1,5 milliard au titre du 2e pilier qui finance les zones à handicaps naturels, les mesures environnementales et climatiques et les aides au bio. Or, la réglementation européenne permet aux États membres de transférer jusqu’à 15 % du budget alloué du pilier 1 vers le pilier 2. Le gouvernement peut donc très bien décider, demain, d’augmenter la part de transfert, actuellement de 3 %.

Il appartient désormais au ministre de l’agriculture et de l’alimentation, Stéphane Travert, de prendre ses responsabilités. Sachant qu’il a jusqu’au 31 juillet, date limite pour notifier à Bruxelles sa décision. »




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : L’invraisemblable retard des aides aux agriculteurs bio


22 septembre 2018
Greenpeace et ANV-Cop21 se mobilisent pour empêcher Total de polluer le Récif de l’Amazone
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
La centrale à biomasse de Gardanne en quête d’un repreneur
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Le livre décrivant l’économie mondiale de la tomate censuré en Italie
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Pour l’environnement, la loi Élan est un bond en arrière
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le gouvernement lance une consultation sur la gestion des déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
François de Rugy confirme la réintroduction d’ourses dans les Pyrénées
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le tribunal de Strasbourg suspend l’abattage d’un alignement d’arbres
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Narbonne : une détonation et un incendie sur le site nucléaire Orano de Malvési
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Hambach : un mort lors de l’évacuation de la forêt
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Des multinationales, dont L’Oréal, toujours impliquées dans la déforestation pour l’huile de palme, selon Greenpeace
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Opération contre la Société générale : sept militants non violents convoqués au commissariat
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Stocamine : un rapport parlementaire recommande de retirer les déchets toxiques
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Loi Alimentation et agriculture : quasi statu quo après la seconde lecture des députés
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Des membres de l’Acipa lancent une nouvelle association, « NDDL Poursuivre ensemble »
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Près de 9.000 personnes ont manifesté leur soutien à la Zad de Hambach, contre le charbon et pour la forêt
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
22 septembre 2018
À Paris aussi, c’est le temps des vendanges
Reportage
18 juillet 2018
Trois actions simples pour devenir un héros anti-gaspi !
Alternative
21 septembre 2018
À Hambach, les batailles de l’esprit
Édito


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Agriculture