Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Nuit debout

L’école des Beaux-arts à Paris est occupée

-  Actualisation - L’école a été évacuée samedi matin 14 mai.


Alors que Nuit debout improvisait jeudi soir 12 mai une Assemblée générale en face de l’Assemblée nationale pour dénoncer le passage en force de la loi Travail, des centaines de personnes ont occupé l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts ( ENSBA). En prétextant un vernissage et grâce à la complicité de certains élèves, ils ont réussi à entrer à l’intérieur du bâtiment historique. Des barricades ont été rapidement montées pour protéger l’accès. Une cantine a aussi préparé des centaines de repas. Des espaces de couchage ont été délimités. « On vit ici, on reste ici ! » L’euphorie régnait dans ce palais, au cœur de Paris, comme l’a constaté Reporterre. « Enfin, nous avons une base matérielle, un lieu autogéré où nous pouvons nous organiser et préparer des actions » témoignait un participant.

A l’origine, de nombreux enseignements et personnels de l’ENSBA étaient solidaires du mouvement. Ils ont été très mobilisés au cours des dernières semaines place de la République, comme en témoigne cette lettre adressée à Bernard Cazeneuve, « Nos étudiants n’ont pas à payer votre dérive sécuritaire ».

-  Source : Reporterre

-  Complément d’info : Communiqué des occupants

-  Photo : Jan Schmidt-Whitley

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire