L’entrée au gouvernement de Hulot reporte la parution du livre « Osons le big bang démocratique »

Durée de lecture : 3 minutes

19 mai 2017

« Suite à la nomination de M. Nicolas Hulot au poste de ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, nous vous informons de l’annulation de la parution de son ouvrage initialement programmée pour septembre 2017, provisoirement intitulé Osons le big bang démocratique. » C’est ce communiqué destiné aux libraires de la maison d’édition Les Liens qui libèrent (LLL), transmis à la presse par erreur, qui a déclenché l’emballement médiatique vendredi 19 mai. Première reculade, pour cause de contradiction manifeste entre ses velléités de renverser la table et son entrée dans un gouvernement peu porté sur la VIe République ? Pas vraiment.

Communiqué de la maison d’édition Les Liens qui libèrent

« Il ne s’agit pas du tout d’un livre de Nicolas Hulot, s’agace au téléphone Henri Trubert, cofondateur de la maison d’édition. Il s’agit d’un rapport rédigé par six constitutionnalistes, enfin, intellectuels, scientifiques, etc. et qui doit être étoffé pour en faire un vrai livre, plus conséquent. » « C’est toujours comme ça que ça se passe, confirme-t-on à la Fondation Nicolas Hulot (FNH) pour la nature et l’homme. Nos experts et les membres de notre comité scientifique sortent une note, qui peut être publiée dans notre collection chez Les Liens qui libèrent. »

De fait, une recherche sur le site de la FNH le confirme : un rapport intitulé Osons le big bang démocratique. Une méthode pour adapter nos institutions au XXIe siècle, cosigné par le philosophe Dominique Bourg, la constitutionnaliste Marie-Anne Cohendet, les politistes Loïc Blondiaux et Bastien François et le sociologue Jean-Michel Fourniau, préfacé par Nicolas Hulot, a bien été mis en ligne le 15 février dernier. Il s’agit d’une proposition de scénario pour une révision constitutionnelle participative reposant sur une constitution citoyenne décentralisée, un forum national composé de 1.000 citoyens tirés au sort et formés, une assemblée constituante réunie pour six mois et un référendum final.

Là où le bât blesse, c’est que l’ouvrage était censé être préfacé par Nicolas Hulot, en sa qualité de président de la FNH. « Mais comme il a été nommé ministre de la Transition écologique et solidaire, il n’est plus président de la fondation, parce que les deux fonctions ne sont évidemment pas compatibles, explique-t-on à la FNH. Du coup, on met ce projet en stand-by, on attend déjà de voir qui sera notre nouvelle présidente ou notre nouveau président. » Le successeur de Nicolas Hulot sera désigné lors du prochain conseil d’administration de la FNH, fin juin. En attendant, la gestion des affaires courantes est assurée par Cécile Ostria, la directrice générale de la fondation. « On va continuer les projets et pour l’instant il n’est pas question d’annulation, plutôt de stand-by, assure-t-on à FNH. Les derniers événements se sont passés très vite. On a besoin de se poser un peu ! »

  • Source : Émilie Massemin (Reporterre)
    Photo : © Éric Coquelin/Reporterre


Lire aussi : Ecologie, agriculture et transports : qui sont les nouveaux ministres ?


Documents disponibles

  Communiqué de la maison d’édition Les Liens qui libèrent

19 septembre 2019
EDF signale des problèmes de fabrication sur six réacteurs nucléaires en activité, mais les juge aptes au service
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
La pollution de l’air dans le métro est encore très mal évaluée
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
Réserver la moitié de la planète à la vie sauvage : une idée plébiscitée à travers le monde
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Feux de forêt : Human Rights Watch accuse le gouvernement brésilien de laisser faire les « réseaux criminels »
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Une étude montre la perte vertigineuse des glaciers andins
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
48 heures de garde à vue pour avoir fabriqué un homard géant
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Les vifs incendies en Indonésie enfument la Malaisie et tuent les éléphants
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
Pont sur la Loire : déboisement en cours, des opposants face aux machines
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
18 septembre 2019
Les travailleurs sous-traitants du nucléaire en grève car « la sécurité se dégrade »
Entretien
19 septembre 2019
En France, une sécheresse qui n’en finit pas
Info
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Politique