L’entrée au gouvernement de Hulot reporte la parution du livre « Osons le big bang démocratique »

19 mai 2017

« Suite à la nomination de M. Nicolas Hulot au poste de ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, nous vous informons de l’annulation de la parution de son ouvrage initialement programmée pour septembre 2017, provisoirement intitulé Osons le big bang démocratique. » C’est ce communiqué destiné aux libraires de la maison d’édition Les Liens qui libèrent (LLL), transmis à la presse par erreur, qui a déclenché l’emballement médiatique vendredi 19 mai. Première reculade, pour cause de contradiction manifeste entre ses velléités de renverser la table et son entrée dans un gouvernement peu porté sur la VIe République ? Pas vraiment.

Communiqué de la maison d’édition Les Liens qui libèrent

« Il ne s’agit pas du tout d’un livre de Nicolas Hulot, s’agace au téléphone Henri Trubert, cofondateur de la maison d’édition. Il s’agit d’un rapport rédigé par six constitutionnalistes, enfin, intellectuels, scientifiques, etc. et qui doit être étoffé pour en faire un vrai livre, plus conséquent. » « C’est toujours comme ça que ça se passe, confirme-t-on à la Fondation Nicolas Hulot (FNH) pour la nature et l’homme. Nos experts et les membres de notre comité scientifique sortent une note, qui peut être publiée dans notre collection chez Les Liens qui libèrent. »

De fait, une recherche sur le site de la FNH le confirme : un rapport intitulé Osons le big bang démocratique. Une méthode pour adapter nos institutions au XXIe siècle, cosigné par le philosophe Dominique Bourg, la constitutionnaliste Marie-Anne Cohendet, les politistes Loïc Blondiaux et Bastien François et le sociologue Jean-Michel Fourniau, préfacé par Nicolas Hulot, a bien été mis en ligne le 15 février dernier. Il s’agit d’une proposition de scénario pour une révision constitutionnelle participative reposant sur une constitution citoyenne décentralisée, un forum national composé de 1.000 citoyens tirés au sort et formés, une assemblée constituante réunie pour six mois et un référendum final.

Là où le bât blesse, c’est que l’ouvrage était censé être préfacé par Nicolas Hulot, en sa qualité de président de la FNH. « Mais comme il a été nommé ministre de la Transition écologique et solidaire, il n’est plus président de la fondation, parce que les deux fonctions ne sont évidemment pas compatibles, explique-t-on à la FNH. Du coup, on met ce projet en stand-by, on attend déjà de voir qui sera notre nouvelle présidente ou notre nouveau président. » Le successeur de Nicolas Hulot sera désigné lors du prochain conseil d’administration de la FNH, fin juin. En attendant, la gestion des affaires courantes est assurée par Cécile Ostria, la directrice générale de la fondation. « On va continuer les projets et pour l’instant il n’est pas question d’annulation, plutôt de stand-by, assure-t-on à FNH. Les derniers événements se sont passés très vite. On a besoin de se poser un peu ! »

  • Source : Émilie Massemin (Reporterre)
    Photo : © Éric Coquelin/Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Ecologie, agriculture et transports : qui sont les nouveaux ministres ?


Documents disponibles

  Communiqué de la maison d’édition Les Liens qui libèrent

17 novembre 2018
70 parlementaires demandent à M. Macron le moratoire sur le GCO
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Pour le nouveau ministre brésilien des affaires étrangères, le changement climatique est un dogme pour étouffer la croissance des pays occidentaux
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le gouvernement confirme qu’il continuera à piller le budget des Agences de l’eau
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le bilan de l’incendie en Californie s’alourdit à 63 morts
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2018
GCO : la grève de la faim reste déterminée, tandis que les gendarmes se livrent à des violences
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2018
La répression contre les militants anti-Cigéo devant la Cour de cassation
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2018
Gaspard d’Allens est relaxé à Bar-le-Duc
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Près de 50.000 manifestants pour le climat au Québec
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Les incendies en Californie ont déja causé 31 morts et 228 disparus
Lire sur reporterre.net
10 novembre 2018
Une première victoire juridique pour les défenseurs de la forêt de Romainville
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Les opposants au projet GCO ont manifesté chez Vinci et au ministère des Transports
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Débat public sur les déchets nucléaires : la CNDP rappelle le gouvernement à ses devoirs
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Le potentiel de développement durable de la Guyane n’est pas dans l’or
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2018
Un Français « consommerait » 352 m2 de forêt tropicale par an
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2018
12 h de garde à vue pour avoir peint des coquelicots
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
16 novembre 2018
En procès à Dijon, les faucheurs d’OGM se disent « lanceurs d’alerte »
Reportage
17 novembre 2018
Taxe carbone et gilets jaunes : le dossier pour comprendre la révolte
Info
16 novembre 2018
L’écologie et la justice sociale doivent être les carburants du XXIe siècle
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Politique