L’incroyable richesse du Théâtre de l’Opprimé

Durée de lecture : 1 minute

31 janvier 2018 / Compagnie Naje



  • Présentation du livre par son éditeur :

Il y a 40 ans, Augusto Boal arrivait en France depuis le Brésil en apportant le Théâtre de l’Opprimé. Il l’a transmis avec ardeur tout en continuant ses recherches. Depuis 20 ans, la compagnie Naje (Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir) travaille à prolonger son œuvre en explorant l’incroyable richesse de cet outil et en le transmettant à son tour le plus fidèlement possible. Ce double anniversaire est l’occasion de raconter le Théâtre de l’Opprimé au fil de l’histoire de la compagnie.

Dans la conversation qui parcourt ces pages, Fabienne Brugel et Jean-Paul Ramat, les deux fondateurs de Naje, racontent cette histoire, complétée par les témoignages des autres membre de l’équipe, des habitants qui ont participé à leurs ateliers ou à leurs grands chantiers et des partenaires avec qui ils ont mené ces actions.


  • Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir. 20 ans de Théâtre de l’Opprimé, éditions Loco, janvoer 2018, 160 p., 20 €.





Lire aussi : Le merveilleux théâtre qui rend l’écologie populaire
THEMATIQUE    Culture et idées
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
19 septembre 2020
À Plélan-le-Grand, le parc éolien souffle à l’énergie citoyenne
Alternatives
18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Culture et idées