La 5G de nouveau attaquée en justice

Durée de lecture : 2 minutes

24 décembre 2020



L’association Consommation logement cadre de vie (CLCV) attaque en justice les offres commerciales 5G proposées par les opérateurs téléphoniques. Elle estime en effet que « l’information précontractuelle délivrée aux consommateurs n’est pas satisfaisante » car en réalité, ce nouveau réseau n’est pas disponible sur l’ensemble du territoire.

L’utilisation du terme 5G dans des communications publicitaire serait donc trompeur, étant donné que le réseau ne sera opérationnel à 100 % qu’en 2030. L’association souhaite ainsi que les opérateurs délivrent une information claire sur les zones couvertes par la 5G, avec des cartes précises et actualisées, mentionnant les débits moyens observés.

En attendant, certaines informations sont déjà disponibles sur le site de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP). Selon les données de l’Observatoire du déploiement de la 5G, les grandes métropoles sont les mieux couvertes.

Ce n’est pas la première bataille juridique menée contre la 5G. Les associations Priartem et Agir pour l’environnement ont déjà attaqué la procédure d’attribution des fréquences devant le Conseil d’Etat.

Le cabinet d’avocats MySMARTcab a lui aussi déposé un recours devant le Conseil d’Etat pour demander l’annulation des enchères d’attribution des fréquences.

Le collectif des 500, qui rassemble des citoyens préoccupés par le déploiement de la 5G, a de son coté assigné les quatre opérateurs de téléphonie mobile en justice. Il demande la nomination d’un expert pour vérifier que toutes les précautions ont bien été prises pour le déploiement de ce nouveau réseau.

En attendant, le Haut Conseil pour le climat a confirmé que le déploiement de la 5G allait accroître les émissions de gaz carbonique de la France.

  • Source : Reporterre
  • Photo : Carte de l’observatoire du déploiement de la 5G de l’ARCEP




Lire aussi : Les anti 5G attaquent en justice les opérateurs télécoms


24 janvier 2021
Le gouvernement veut repousser de deux ans la fermeture des élevages de visons
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2021
Les armes nucléaires sont interdites depuis le 22 janvier
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2021
Canal Plus n’a pas le droit de s’approprier le mot Planète, estime l’INPI
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Pour Greenpeace, la crise du Covid est l’occasion d’arrêter les vols courts
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
À Paris, les émissions automobiles causent 2.500 morts prématurés par an
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Un rapport plaide pour le retour des trains transfrontaliers
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Le référendum sur le climat face aux obstacles et aux oppositions
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Donald Trump : quatre ans de guerre à l’environnement
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Les syndicats d’EDF en grève contre le projet Hercule
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Gonzalo Cardona, protecteur de la conure à joues d’or, assassiné en Colombie
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
L’industrie du gaz et du pétrole a émis 70 millions de tonnes de méthane en 2020
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
La baisse des émissions de CO2 due aux autos électriques annulée par la prolifération des SUV
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Des ONG lancent un appel à M. Macron : « Stoppez le gaz de couche en Lorraine »
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Le gouvernement renonce à remonter les déchets toxiques enfouis à Stocamine
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    5G

23 janvier 2021
Le gouvernement et la déforestation importée : des mots, pas d’actes
Entretien
12 décembre 2020
Les JO 2024 à Paris, une catastrophe écologique en Seine-Saint-Denis
Reportages
22 janvier 2021
Label Haute valeur environnementale : un instrument au service de l’agriculture intensive ?
Info


Dans les mêmes dossiers       5G