La Cour des comptes juge sévèrement l’action de l’État sur les pesticides

Durée de lecture : 2 minutes

5 février 2020



La Cour des comptes a publié, le 4 février, un référé sur le bilan des plans Écophyto, qui visent une réduction de 50 % des produits phytopharmaceutiques. Elle estime « que les effets des plans Écophyto demeurent très en deçà des objectifs fixés ».

Début janvier, les chiffres 2017-2018 sur l’évolution de la consommation des pesticides de l’agriculture française indiquaient une forte hausse de la consommation — + 21 % — de ces produits en 2018 par rapport à 2017. Surtout, l’usage de ces substances a augmenté de 20 % par rapport à 2009 (et + 25 % en moyenne triennale glissante).

« L’État pourrait davantage influer sur les modes de production et les filières »

La Cour des comptes « estime que l’État pourrait davantage influer sur les modes de production et les filières par l’exercice de ses compétences normatives, de régulation et d’information ».

Elle recommande de :

  • « mettre rapidement en place, comme l’État s’y est engagé, un tableau de bord exhaustif et public des actions et crédits nationaux et régionaux venant au soutien de cette politique [de réduction des pesticides]. »
  • mettre en place un meilleur fléchage des aides de la politique agricole commune (PAC) vers la performance environnementale et l’agriculture biologique.
  • « améliorer les règles scientifiques et déontologiques d’évaluation des substances et adapter les procédures d’autorisations et de retraits et ainsi favoriser l’émergence de produits de substitution ».
  • améliorer le dispositif de contrôle, complexe, reposant sur au moins sept services différents, peu lisibles pour les exploitants et pour les citoyens.

La Cour des comptes a également publié la réponse du Premier ministre, auquel elle a adressé le référé le 27 novembre dernier. Le Premier ministre a notamment rappelé que « le gouvernement a pris, en 2018 et 2019, les mesures visant à diminuer rapidement l’utilisation des substances les plus préoccupantes pour la santé et pour l’environnement ». En deux ans, 38 substances préoccupantes ont été retirées au niveau européen.





Lire aussi : Dix ans de lutte contre les pesticides... dix ans d’échec


23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net
20 février 2021
Les militants anti-Cigéo enfin libres de vivre normalement
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Le tribunal ordonne l’expulsion de la Zad de Gonesse
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Plan cancer : la santé environnementale marginalisée
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Selon l’OMS, les élevages de visons en Europe représentent un « risque élevé » de propagation du Covid-19
Lire sur reporterre.net
icon-bullhorn*****Sur le vif 18 février 2021
Des résultats positifs en trompe-l’œil pour EDF
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Au Groenland, les débats autour d’une mine d’uranium font tomber le gouvernement
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Un recours déposé contre les travaux d’extension du Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
À Bagnolet, la bergerie craint encore pour son avenir
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
FNE saisit la justice pour forcer le gouvernement à protéger les dauphins victimes de la pêche
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
Projet de loi Climat : l’examen à l’Assemblée nationale en passe d’être bâclé
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

24 février 2021
À Gonesse, la Zad expulsée mais la lutte renforcée
Info
24 février 2021
Menus sans viande à Lyon : les contre-vérités des politiques
Info
17 février 2021
Nouvelle-Calédonie : en mer de Corail, une biodiversité mal protégée
Info


Dans les mêmes dossiers       Pesticides