La France continue d’expulser des exilés vers le Soudan

Durée de lecture : 2 minutes

29 avril 2019



La France continue d’expulser des Soudanais vers Khartoum. Selon le Collectif d’aide aux migrants de Ouistreham (Camo), Amjad, un jeune homme de 19 ans originaire du Darfour, avait été interpellé le 20 mars dernier, à la suite d’un contrôle des gendarmes. Le préfet a signifié à l’exilé une obligation de quitter le territoire français (OQTF) avant de l’enfermer au centre de rétention administrative (CRA) de Oissel (Seine-Maritime). L’expulsion était prévue jeudi 25 avril, mais Amjad a refusé de quitter le CRA, comme c’est son droit pour le premier vol, mais il ne pourra pas le faire une seconde fois. Les associatifs s’indignent de son arrestation, alors que le migrant visé n’aurait commis aucun délit pour la justifier.

Mais, à Ouistreham, les forces de l’ordre n’ont plus besoin de se justifier. Depuis l’adoption d’un arrêté ministériel du 28 décembre 2018, les contrôles arbitraires ont été autorisés dans un rayon de 5 kilomètres autour des ports de onze villes côtières. Les gendarmes peuvent demander les papiers de n’importe qui, n’importe quand, sans l’autorisation préalable habituelle du parquet.

Pendant son enfermement au CRA de Oissel, Amjad avait déposé une demande d’asile. Devant l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), le jeune homme a déclaré avoir été arrêté, torturé et avoir fait l’objet de menaces au Soudan. L’institution chargée de l’application de la convention de Genève a refusé sa demande de protection, faute de preuves suffisantes. Accompagné juridiquement par la Cimade, le débouté du droit d’asile a formulé un recours devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA). Cependant, depuis l’adoption de la loi asile et immigration en 2018, les recours suspensifs sont plus facilement révocables et ne protègent plus d’une expulsion, selon la Cimade.

Selon un recensement des collectifs parisiens et calaisiens, La Chapelle debout et la Cabane juridique, plus d’une vingtaine de Soudanais seraient exposés à une expulsion imminente. Si le régime du dictateur Omar el-Béchir a vacillé, la situation au Soudan ne permet pas de garantir la sécurité des rapatriés de force.






21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Migrations

19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
19 septembre 2020
À Plélan-le-Grand, le parc éolien souffle à l’énergie citoyenne
Alternatives
21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Migrations