La France s’apprête à expédier du combustible au plutonium vers le Japon de Fukushima

Durée de lecture : 1 minute

16 avril 2013 / FR3



Les deux bateaux chargés de transporter du Mox vers le Japon devaient arriver mardi à Cherbourg pour embarquer leur cargaison radioactive.


Selon l’association Greenpeace, le Pacific Heron et le Pacific Egret, deux navires britanniques de la compagnie PNTL, auraient levé l’ancre dimanche 14 avril en début d’après-midi. Greenpeace estime qu’ils pourraient arriver à Cherbourg mardi 16 avril au petit matin.

C’est par un tweet envoyé hier vers 18h00 que l’association antinucléaire a annoncé le départ des deux bateaux destinés à transporter le Mox de Cherbourg au Japon.

Transport confirmé par Areva.

Une fois la cargaison de Mox embarquée, ils prendront la direction de Takahama, au Japon.

Le combustible, lui, est transporté par camions sur une quarantaine de kilomètres entre Beaumont-Hague et le port de Cherbourg. Selon Greenpeace, ce parcours sera hautement sécurisé par les forces de l’ordre.






Source : FR3 Basse-Normandie

Lire aussi : Deux ans après Fukushima, Areva se prépare à envoyer du Mox au Japon

DOSSIER    Catastrophes nucléaires

THEMATIQUE    Énergie
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique
26 septembre 2020
Sénateurs, ils et elle racontent comment ils font avancer l’écologie
Info
25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Catastrophes nucléaires



Sur les mêmes thèmes       Énergie