La France s’apprête à expédier du combustible au plutonium vers le Japon de Fukushima

Durée de lecture : 1 minute

16 avril 2013 / FR3

Les deux bateaux chargés de transporter du Mox vers le Japon devaient arriver mardi à Cherbourg pour embarquer leur cargaison radioactive.


Selon l’association Greenpeace, le Pacific Heron et le Pacific Egret, deux navires britanniques de la compagnie PNTL, auraient levé l’ancre dimanche 14 avril en début d’après-midi. Greenpeace estime qu’ils pourraient arriver à Cherbourg mardi 16 avril au petit matin.

C’est par un tweet envoyé hier vers 18h00 que l’association antinucléaire a annoncé le départ des deux bateaux destinés à transporter le Mox de Cherbourg au Japon.

Transport confirmé par Areva.

Une fois la cargaison de Mox embarquée, ils prendront la direction de Takahama, au Japon.

Le combustible, lui, est transporté par camions sur une quarantaine de kilomètres entre Beaumont-Hague et le port de Cherbourg. Selon Greenpeace, ce parcours sera hautement sécurisé par les forces de l’ordre.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : FR3 Basse-Normandie

Lire aussi : Deux ans après Fukushima, Areva se prépare à envoyer du Mox au Japon

DOSSIER    Fukushima

THEMATIQUE    Énergie
9 juillet 2019
À Marseille, les quartiers nord ont aussi droit aux légumes bios
Reportage
27 juillet 2019
Les rendez-vous festifs, écolos et militants du mois d’août
Info
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Fukushima



Sur les mêmes thèmes       Énergie