La Norvège ouvre les eaux arctiques à l’exploration pétrolière

Durée de lecture : 2 minutes

22 juin 2017



Il y aura bien un gros coup d’accélérateur dans l’exploration pétrolière offshore autour de la partie nord du territoire norvégien. Le gouvernement l’a annoncé mardi 20 juin, en dévoilant les détails de la future ronde d’octroi de licences, la vingt-quatrième. Les compagnies pétrolières auront jusqu’au 30 novembre prochain pour déposer leurs demandes d’exploration. Au total, 102 blocs seront attribués : neuf en mer de Norvège et 93 en mer de Barents.

A priori très prometteuses, ces zones en mer de Barents ont jusqu’à présent été à peu près épargnées, en raison des réserves des gouvernements qui se succèdent à la tête du plus gros producteur pétrolier d’Europe de l’ouest. En effet, les eaux y sont très profondes. Il est donc plus coûteux d’explorer les fonds marins que plus au sud. Et la zone arctique, riche en poissons, est dangereuse à cause des tempêtes qui l’agitent régulièrement. C’est précisément pour ces raisons que, lors du processus de consultation préalable, des organismes publics - la Direction de l’environnement et celle de la pêche, notamment - avaient recommandé la plus grande prudence au gouvernement. Celui-ci n’en a visiblement pas tenu compte. Il en va de « l’avenir de l’activité pétrolière », en perte de vitesse dans le pays, de l’emploi dans le secteur et de la collecte de recettes publiques, a lancé le ministre du Pétrole et de l’Energie, Terje Søviknes, pour justifier la décision.

Les défenseurs de l’environnement accusent le gouvernement d’être en contradiction avec l’accord de Paris sur le climat de 2016, qu’il a signé. D’autant que l’an dernier, ce même gouvernement avait déjà attribué quelques autres zones de la mer de Barents en vue de leur prospection.





Lire aussi : La Norvège propose un nombre record de permis pétroliers en Arctique


31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Énergie International
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Écologistes, nous marchons contre le racisme et pour la justice sociale
Tribune
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre


Sur les mêmes thèmes       Climat Énergie International