La Norvège ouvre les eaux arctiques à l’exploration pétrolière

22 juin 2017



Il y aura bien un gros coup d’accélérateur dans l’exploration pétrolière offshore autour de la partie nord du territoire norvégien. Le gouvernement l’a annoncé mardi 20 juin, en dévoilant les détails de la future ronde d’octroi de licences, la vingt-quatrième. Les compagnies pétrolières auront jusqu’au 30 novembre prochain pour déposer leurs demandes d’exploration. Au total, 102 blocs seront attribués : neuf en mer de Norvège et 93 en mer de Barents.

A priori très prometteuses, ces zones en mer de Barents ont jusqu’à présent été à peu près épargnées, en raison des réserves des gouvernements qui se succèdent à la tête du plus gros producteur pétrolier d’Europe de l’ouest. En effet, les eaux y sont très profondes. Il est donc plus coûteux d’explorer les fonds marins que plus au sud. Et la zone arctique, riche en poissons, est dangereuse à cause des tempêtes qui l’agitent régulièrement. C’est précisément pour ces raisons que, lors du processus de consultation préalable, des organismes publics - la Direction de l’environnement et celle de la pêche, notamment - avaient recommandé la plus grande prudence au gouvernement. Celui-ci n’en a visiblement pas tenu compte. Il en va de « l’avenir de l’activité pétrolière », en perte de vitesse dans le pays, de l’emploi dans le secteur et de la collecte de recettes publiques, a lancé le ministre du Pétrole et de l’Energie, Terje Søviknes, pour justifier la décision.

Les défenseurs de l’environnement accusent le gouvernement d’être en contradiction avec l’accord de Paris sur le climat de 2016, qu’il a signé. D’autant que l’an dernier, ce même gouvernement avait déjà attribué quelques autres zones de la mer de Barents en vue de leur prospection.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : La Norvège propose un nombre record de permis pétroliers en Arctique


24 novembre 2017
L’éclairage nocturne affecte gravement les écosystèmes
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Cigéo : une commission recommande une expertise internationale sur certains déchets
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Forêt de Bialowieza : la Pologne doit arrêter la coupe, dit la justice européenne
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La région Ile-de-France réduit les aides aux associations des quartiers populaires
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Hinkley Point : les députés britanniques s’alarment du coût pour les consommateurs
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La pollution de l’air détériore la qualité du sperme
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Les poursuites contre le réalisateur Lech Kowalski sont abandonnées
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Nuage radioactif détecté en France : la Russie reconnaît être à l’origine de la pollution
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Le Nebraska donne son feu vert au projet d’oléoduc Keystone XL
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Une carte de Greenpeace permet d’évaluer le risque nucléaire à côté de chez vous
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
L’oléoduc Keystone laisse échapper près de 800.000 litres de pétrole
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Près d’un tiers des chauves-souris d’Île-de-France menacées d’extinction
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Le comité d’entreprise d’EDF alerte sur les risques de coupures d’électricité cet hiver
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2017
« Vigilance renforcée » pour certaines écoles d’Ile-de-France
Lire sur reporterre.net
17 novembre 2017
Le sulfoxaflor classé néonicotinoïde par une étude scientifique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Energie International
23 novembre 2017
La forêt contre les déchets nucléaires : au bois Lejuc, c’est dans les arbres qu’on résiste
Reportage
24 novembre 2017
Contre la folie consommatoire du « Black Friday », la résistance se lève
Info
24 novembre 2017
Les lanceurs d’alerte défendent l’intérêt général
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Climat Energie International