La concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère atteint un record

Durée de lecture : 2 minutes

31 octobre 2017



La concentration de CO2 (dioxyde carbone) dans l’atmosphère a largement dépassé le niveau symbolique de 400 ppm (parties par million de molécules d’air) en 2016, pour atteindre 403,3 ppm en moyenne, en hausse de près d’1 % sur un an, selon l’Organisation météorologique mondiale, qui a publié ces données lundi 30 octobre. Ce niveau est particulièrement élevé, car les émissions de CO2 dans l’atmosphère, liées aux activités humaines, ont été aggravées par un phénomène climatique El Niño de grande ampleur en 2016, indique l’OMM. Ce phénomène climatique conduit à ce que les terres et les forêts des zones équatoriales absorbent moins de dioxyde de carbone.

Le niveau record de CO2 dans l’atmosphère s’explique pour deux raisons principales. Malgré des négociations internationales, les émissions mondiales de gaz à effet de serre continuent de rester à un niveau très élevé, autour de 50 milliards de tonnes de dioxyde de carbone par an, à cause de la combustion d’hydrocarbures et des émissions directes de gaz à effet de serre par êtres vivants. Et ces émissions ont un impact à long terme, puisque le dioxyde de carbone reste environ un siècle dans l’atmosphère, avant qu’il ne soit absorbé par des plantes ou dégradé dans l’atmosphère par des processus chimiques complexes.

De ce fait, le niveau de CO2 dans l’atmosphère continue d’augmenter. Il est comparable à celui qui régnait sur Terre, « pendant le Pliocène moyen, il y a 3 à 5 millions d’années, période pendant laquelle la température était de 2 à 3°C plus élevée et qui a vu fondre les nappes glaciaires au Groenland et de l’Antarctique occidental », note l’OMM. À l’époque, avec la fonte d’autres glaces, le niveau des mers était de 10 à 20 mètres supérieur au niveau actuel.





Lire aussi : Reporterre sur France Inter : les émissions mondiales de CO2 ont plafonné en 2015


31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Écologistes, nous marchons contre le racisme et pour la justice sociale
Tribune
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre


Sur les mêmes thèmes       Climat