Journal indépendant, en accès libre, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Climat

La fonte des glaces en Antarctique s’accèlère

Le réchauffement est en cours, et ses effets se font toujours plus visibles : dans une édition spéciale de Nature, publiée alors que se déroule depuis vendredi 15 juin la conférence scientifique POLAR2018, plusieurs équipes de recherche tirent la sonnette d’alarme quant à la fonte du sixième continent, dont la vitesse s’emballe.

Menée par observation satellitaire, la principale étude, menée sur la période 1992-2017, montre une accélération de la fonte ces cinq dernières années. Entre 1992 et 2011, l’Antarctique perdait 76 milliards de tonnes (gigatonnes, Gt) de glace par an ; depuis 2012, ce taux a quasiment triplé, passant à 219 Gt par an.

Conséquence directe : la montée du niveau marin du seul fait de l’Antarctique s’est aussi accélérée. Sur la période 1992-2017, la fonte est responsable d’une élévation de 7,6 millimètres, dont 40 % (3 mm) depuis 2012.

C’est dans l’Antarctique occidental que le phénomène est le plus marqué : de 73 Gt perdus par an entre 1992 et 2012, la fonte s’élève désormais à 159 Gt/an, tandis que la péninsule antarctique perd 33 Gt/an sur 2012-17 contre 16 Gt/an sur 1992-2011. Symptomatique de cette débâcle, même l’Antarctique oriental, plus froid, est passé d’un bilan positif (+13 Gt/an sur 1992-2011) à un bilan négatif (-28 Gt/an depuis 2012).

-   * Photo : Iceberg de forme inhabituelle photographié à la station de recherche scientifique de Rothera, sur la péninsule antarctique (Andrew Shepherd, University of Leeds).
Copyright holder email : [email protected]

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende