Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 12 000 donateurs

Soutenir Reporterre

Culture et idées

La grande amnésie écologique

Dans ce petit livre tonique, Philippe J. Dubois, ornithologue et ingénieur écologue, nous alerte sur un nouveau concept qui fait des ravages dans le domaine de l’évaluation du recul de la biodiversité : le syndrome de la référence changeante, ou shifting baseline syndrome.

En clair : chaque génération de chercheurs a tendance à considérer comme « point zéro  » l’état de la population au début de sa carrière, qu’il s’agisse des hirondelles en Ile-de-France ou des morues en Atlantique. La baisse globale des « stocks » est ainsi gravement sous-estimée.

Plus généralement, Philippe J. Dubois dénonce notre manque de mémoire sur les « richesses passées » de la biodiversité. Une « grande amnésie » qui se manifeste aussi par le peu d’attention et de moyens accordés à l’éducation à la nature dans notre pays.

Regrettant que le concept de biodiversité tarde à percer dans le grand public, Philippe J. Dubois conclut par un appel, moins original que le reste du livre, à une « (r)évolution écologique », dont la mémoire de l’environnement serait l’un des piliers.

............

  • La grande amnésie écologique, de Philippe J. Dubois, éd. Delachaux et Niestlé, 2015, 128 pages, 12,90 €.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende