Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Climat

La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues

Le projet de loi énergie-climat a été définitivement adopté par l’Assemblée nationale ce mercredi 11 septembre. Nombre d’ONG, dont le WWF, ont fait part de leur déception.

Malgré quelques avancées, « la nouvelle loi manque des mesures concrètes et d’échéances à court terme pour faire face à l’urgence écologique ainsi qu’au retard pris par la France vis-à-vis de ses propres objectifs climatiques », a ainsi déclaré le WWF France dans un communiqué.

Côté déceptions :

  • La loi entérine l’ambition relevée de neutralité carbone d’ici la moitié du siècle, affichée depuis deux ans par le gouvernement, sans pour autant changer les points de passage à court et moyen terme pour avoir une chance de l’atteindre.
  • L’objectif pour les énergies renouvelables timidement rehaussé (passant de 32% à “au moins 33%”) ne permet pas, en l’absence de mesures complémentaires et de soutien au secteur, d’apporter des garanties sur l’atteinte de cette ambition.
  • L’interdiction progressive de mise en location des passoires thermiques - ces logements impossibles à chauffer en hiver ou à rafraîchir en été - a été rejetée par le gouvernement et la majorité.

Côté avancées :

  • Le renforcement des obligations en matière de transparence pour les acteurs financiers, qui les oblige à fournir aux épargnants une information claire et comparable sur l’impact de leur épargne sur l’environnement.
  • L’accompagnement social des emplois impactés par les fermetures à venir de centrales à charbon (mais pas des centrales nucléaires) : le texte introduit des dispositifs de formation, dont les modalités de financement des dispositifs doivent être précisées.
  • L’élaboration d’un rapport sur les impacts du projet de loi de finances 2020 sur le dérèglement climatique, première étape nécessaire vers la mise en œuvre d’un véritable “budget vert”, auquel la France s’est engagée.

Le gouvernement est maintenant attendu dans la préparation du budget 2020, mais également dans l’élaboration des décrets d’application, notamment celui concernant la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).

-  Source : WWF.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende