La passionnante histoire de l’herbier Vilmorin

Durée de lecture : 2 minutes

22 décembre 2015



L’épopée de la famille Vilmorin commence avant la Révolution française. Philippe-Victoire de Vilmorin, fils d’agriculteur, se passionne pour les plantes et invente en plein Paris le commerce scientifique des graines. Pendant plus de 200 ans et sur six générations, la famille est à la pointe de la recherche agronomique et horticole en France et dans le monde. Pour leurs travaux et par passion pour les végétaux, les Vilmorin constituent un herbier étonnant, le seul du genre arrivé jusqu’à nous.

Cet herbier a bien failli disparaître à la fin du siècle dernier, mais l’enthousiasme de quelques-uns l’a sorti de l’anonymat. La commune de Verrières-le-Buisson, terre des Vilmorin de 1815 à 1966, s’est attachée à valoriser ce patrimoine exceptionnel. En 2006, l’herbier, qui comprend quelque 50.000 planches botaniques – dont un herbier dédié à Parmentier, une importante collection de blés, des aquarelles du Japon, un album d’iconographie de légumes… – a été classé Monument historique.

Ce livre raconte la contribution exceptionnelle des Vilmorin à l’amélioration des plantes comestibles et d’ornement. Il est illustré de quelque cent planches, parmi les plus belles de cet herbier remarquable.

Christine Laurent, historienne de formation, anime sur Reporterre la chronique du Jardin sans pétrole. Elle a été journaliste scientifique de 1985 à 2000. Depuis 2001, elle est chargée de mission à la Mairie de Paris et travaille à la direction des Espaces verts et de l’environnement.

Les photographies sont de Johannes von Saurma, auteur de nombreux reportages autour du monde dans la presse européenne. Depuis 1990, sa recherche sur le monde du travail, l’artisanat et le spectacle fait l’objet d’expositions dans des musées et galeries, et d’éditions.


- L’herbier Vilmorin. Deux siècles de passion pour les plantes comestibles et d’ornement, Christine Laurent (textes) et Johannes von Saurma (photos), éditions Belin, 192 p., 29,9 euros

Source : éditions Belin





Lire aussi : L’écologie a son musée
THEMATIQUE    Nature
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Nature