Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Pesticides

La plainte d’une victime de pesticides classée sans suite

La plainte contre X pour homicide involontaire, déposée en avril 2015 par Valérie Murat et sa famille suite au décès de son père vigneron en 2012 des suites d’un cancer reconnu maladie professionnelle, a été classée sans suite au cours de l’été : « Le parquet dit que l’histologie ne permet pas de prouver la cause de son cancer, alors que l’histologie n’est pas du tout faite pour ça, mais pour connaître précisément les cellules cancéreuses, savoir à quel type de cancer on a affaire et adapter le type de traitement » explique Valérie Murat. « C’est du niveau 1re année de médecine, et c’est regrettable que la justice se cache derrière une telle énormité. »

La famille Murat a donc décidé de déposer une nouvelle plainte, cette fois en se constituant partie civile. Cela entrainera obligatoirement l’ouverture d’une information judiciaire. Dans un communiqué de presse, la famille se dit « confiante quant aux nombreuses preuves à charge accumulées contre l’industrie chimique ».

-  Source : Reporterre

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende