Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Nucléaire

La police réprime violemment un campement anti-nucléaire en Finlande

A Pyhäjoki, au nord-ouest de la Finlande, se tenait du 22 avril au 1er mai un campement d’action contre la construction d’une centrale nucléaire de 1.200 mégawatts par la société Fennovoima (en partie détenue par le russe Rosatom). Une petite centaine de participants venus de l’Europe entière s’y est retrouvée et a mené plusieurs actions de désobéissance civile, notamment des blocages des accès aux chantiers.

Le 28 et 29 avril, la police est violemment intervenue pour expulser le camp, arrêtant 35 personnes et faisant plusieurs blessés. « Un dispositif policier massif » pour la Finlande, selon les participants.

En date du 10 mai, la plupart des occupants se sont éloignés des lieux et trois personnes (deux Suédois et un Belge) sont encore en garde à vue. Deux d’entre eux sont passés devant le juge sous les charges de « violences sur agent de police » et de « participation à une émeute ». Le juge les a maintenu en garde à vue jusqu’à leur nouveau procès le 12 mai. Un appel à soutien annonce un rassemblement le 11 mai devant le consulat de Finlande de Nancy à 14h.

- Sources : Zad.nadir.org et (en anglais) Fennovoima.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende