Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Monde

La population mondiale pourrait atteindre le chiffre de 11 milliards d’humains en 2100

La population mondiale, qui compte aujourd’hui 7,6 milliards d’habitants, devrait encore largement croître dans les décennies à venir. Dans son rapport World Population Prospects publié mercredi 21 juin, l’ONU prévoit que l’humanité gagnera 1 milliard d’individus dès la fin de la prochaine décennie, pour s’établir à 8,6 milliards en 2030. La progression devrait continuer, se rapprochant de la barre des 10 milliards en 2050 avec 9,8 milliards d’individus, puis la dépassant à la fin du siècle à 11,2 milliards.

■ Neuf pays vont concentrer 50% de la population supplémentaire

Entre 2017 et 2050, la moitié de la croissance de la population mondiale sera le fait de seulement neuf pays : l’Inde, le Nigéria, la République démocratique du Congo, le Pakistan, l’Éthiopie, la Tanzanie, les Etats-Unis, l’Ouganda et l’Indonésie.

L’Inde qui compte aujourd’hui 1,3 milliard d’habitants devrait dépasser la Chine (1,4 milliard) d’ici 2024. Enfin, le Nigéria est le pays dont la population progresse le plus rapidement. Actuellement septième pays le plus peuplé, il devrait dépasser les Etats-Unis et se hisser à la troisième place mondiale juste avant 2050.

■ Le taux de fécondité en baisse, sauf en Europe...

Chose surprenante, le rapport affirme que la fécondité a décliné dans presque toutes les régions du monde ces dernières années, y compris en Afrique. La seule exception est l’Europe, avec un taux de fécondité qui est passé de 1,4 enfant par femme entre 2000 et 2005 à 1,6 entre 2010 et 2015. Mais cela reste en-dessous du seuil de renouvellement de la population, établi à environ 2,1 enfants par femme. Les mouvements de population, en particulier en Europe, ne suffiront pas à compenser la perte de population résultant du faible taux de fécondité. A ce sujet, le rapport estime que 4,2 millions de personnes ont fui la Syrie entre 2010 et 2015.

■ ... résultat d’un vieillissement de la population mondiale

Ce phénomène résulte principalement du vieillissement de la population. Par rapport à 2017, le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait plus que doubler d’ici 2050, passant de 962 millions à 2,1 milliards. Ceux-ci pourraient même être 3,1 milliards à la fin du siècle. En Europe, le quart de la population est déjà âgé de plus de 60 ans. Cette proportion devrait passer à 35 % d’ici 2050 et se stabiliser à ce niveau jusqu’à 2100. L’Afrique, qui est aujourd’hui le plus jeune continent, devrait connaître un vieillissement rapide de sa population, tout en conservant une population relativement jeune pendant plusieurs décennies.

De manière générale, l’écart s’est réduit entre l’espérance de vie à la naissance des pays les moins développés (PMA) et celle des pays développés, passant de 11 ans à 8 ans sur les mêmes périodes.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende