Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Mines et Gaz de schiste

La production de pétrole de schiste a atteint son pic aux Etats-Unis

La production américaine de pétrole brut a atteint un sommet, selon l’un des principaux dirigeants du pays, alors que les producteurs frappés par le krach des prix évitent la nouvelle croissance de la production et essayent de devenir rentables.

Matt Gallagher, directeur général de Parsley Energy, l’un des plus grands producteurs indépendants de pétrole du Texas, a déclaré que le niveau de production record atteint plus tôt cette année serait le point culminant.

« Je ne pense pas revoir 13 millions de barils par jour de mon vivant », a déclaré M. Gallagher, 37 ans, au Financial Times.« C’est vraiment décourageant, car en forant notre premier puits en 2009, nous avons vu la vague de l’indépendance énergétique au bout des doigts pour les États-Unis, et c’était très gratifiant... d’y participer ».

La production pétrolière américaine a chuté de près d’un quart ce printemps, le prix du brut s’étant effondré à la suite d’une guerre des prix entre l’Arabie saoudite et la Russie et de l’épidémie de coronavirus, ce qui a poussé plusieurs opérateurs, dont Parsley, à fermer des puits et à réduire les dépenses prévues.

La montée en flèche de la production de schiste dans les années 2000 a permis aux États-Unis de devenir un exportateur net de pétrole en novembre 2019 - un revirement étonnant pour un pays qui avait importé plus de 10 millions de barils par jours dix ans plus tôt. Depuis mai, cependant, la tendance s’est inversée et les importations nettes ont augmenté.

Le pétrole américain s’est brièvement négocié en dessous de zéro en avril, mais une reprise à environ 40 dollars le baril depuis lors le laisse encore en-dessous du seuil de rentabilité pour de nombreux producteurs de schiste.

Il s’agit « sans conteste » du pire effondrement des prix du pétrole de l’histoire récente, a déclaré M. Gallagher, et il aura un impact durable sur le secteur.

Selon le fournisseur de données Enverus, seules 223 plates-formes horizontales - une approximation des activités de forage de schiste aux États-Unis - étaient en service le 9 juillet, contre 853 il y a un an.

La production pétrolière américaine devrait se stabiliser à environ 11 millions de barils par jour, a déclaré M. Gallagher, car les producteurs se concentrent sur le maintien de la production, et non sur son augmentation.

-  Source : Financial Times

-  Photo : Energy now shale oil

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende